Cerca

Vatican News
Une procession religieuse au Honduras, le 2 février 2019. Une procession religieuse au Honduras, le 2 février 2019.  (AFP or licensors)

Les évêques du Honduras s’inquiètent de la hausse des féminicides

Au terme de leur Assemblée plénière, les membres de la conférence épiscopale du Honduras se sont exprimés au sujet de l’insécurité qui frappe ce pays d’Amérique centrale.

Les évêques du Honduras s’inquiètent de l’augmentation des crimes, spécialement ceux «brutalement» commis contre les femmes. «Nous sommes blessés par les crimes qui continuent à se produire chaque jour et qui ne font pas l’objet d’enquêtes adéquates», affirment les membres de la conférence épiscopale hondurienne au terme de leur Assemblée ordinaire.

Pour les évêques, l’augmentation des féminicides ne révèle pas seulement un problème d’insécurité, mais une culture «malade du machisme» et un manque d’éducation au respect entre les sexes. Les évêques appellent donc les communautés ecclésiales à devenir une école du respect, non seulement avec les principes théoriques, mais aussi avec l’exemple et la pratique dans l’exercice de l’égalité et des droits.

Les évêques honduriens ont aussi manifesté leur inquiétude pour le sort des migrants, invitant les diocèses à continuer à agir pour répondre aux besoins des familles qui, à cause de la pauvreté, du manque de travail ou des menaces sur leur vie, sont contraintes à émigrer. Les évêques s’inquiètent aussi du thème de la corruption, en invitant à agir avec les opérateurs de justice qui combattent ce «cancer de la société», le trafic de drogue et le crime organisé, pour donner une meilleure sécurité à la population.

08 février 2019, 18:45