Cerca

Vatican News
Le synode spécial sur l'Amazonie aura lieu à Rome en octobre 2019. Le synode spécial sur l'Amazonie aura lieu à Rome en octobre 2019.  (AFP or licensors)

Mgr Lafont: éveiller une conscience planétaire à l’urgence amazonienne

2019, année synodale et cruciale pour l’Amazonie. Dans dix mois, des évêques du monde entier seront réunis à Rome par le Pape François pour travailler sur les problématiques de la plus grande forêt tropicale au monde.

Entretien réalisé par Delphine Allaire – Cité du Vatican

Menacés par «les invasions de toutes sortes» et la pression de multinationales, l’Amazonie et les plus de 3 millions d’indigènes qui la peuplent, sont en danger.

Préoccupation du Saint-Siège depuis longtemps, l’Assemblée spéciale du Synode des évêques d’octobre 2019, a pour but de redonner à ces populations « leur dignité », estime Mgr Emmanuel Lafont. 

Evêque de Cayenne en Guyane, il appelle à «une conscience planétaire sur l’urgence amazonienne», à l’heure où dans la région, les évangéliques ont déjà dépassé les catholiques, déplore-t-il.

«Laudato Si’ a été à la fois encensée et enterrée. Chaque coin du globe s’en félicitant mais se convainquant qu’elle n’est ni pour maintenant, ni pour ici», constate Mgr Lafont, appelant à ce que les évêques du monde entier écoutent et découvrent ces peuples d’Amazonie.

«Il est nécessaire se décentrer de notre façon européenne de regarder le monde, et même de faire de la théologie. Il faut écouter les peuples et les cultures», plaide-t-il, annonçant une assemblée pré-synodale dans un des villages amérindiens de Guyane, d’ici quelques mois.

Surtout, remarque l’évêque de Cayenne, ces problématiques amazoniennes reflètent «la tragédie d’un monde qui s’occupe moins des hommes que de l’argent»...  

Entretien avec Mgr Emmanuel Lafont, évêque de Cayenne en Guyane

 

10 janvier 2019, 10:46