Cerca

Vatican News
Histoires de sainteté Histoires de sainteté 

Histoires de Sainteté: Anne de Guigné

Sœur Catherine Aubin revient sur le parcours d'Anne de Guigné.

Sœur Catherine Aubin - Cité du Vatican 

Anne de Guigné est une enfant née au début du XXe siècle qui, après avoir vécu onze ans seulement, a laissé derrière elle une étonnante réputation de sainteté. Elle a mené une vie tout ordinaire et n’a accompli aucun prodige, mais par l’intensité de son amour de Dieu et des autres, elle a su donner à sa vie, sous la conduite de l’Esprit-Saint, une dimension extraordinaire et dont la renommée s’est répandue très vite après sa mort, en France et à l’étranger.

C'est un événement tragique survenant dans la vie familiale qui va provoquer une véritable conversion de la petite Anne. En 1915, un an après le début de la guerre, alors que les combats s’enlisent dans les tranchées, on annonce à Madame de Guigné que son mari ne reviendra plus. «Anne, si tu veux me consoler, il faut être bonne» dit sa mère à sa fille âgée tout juste de quatre ans et aînée de ses quatre enfants. À partir de cet instant, l’enfant jusqu’alors volontiers désobéissante, orgueilleuse et jalouse, va mener, avec acharnement un combat de tous les instants pour devenir bonne, combat de sa transformation intérieure qu’elle gagnera grâce à sa volonté et par la prière et les sacrifices qu’elle s’impose.

Anne de Guigné meurt à l’aube du 14 janvier 1922 après ce dernier échange avec la religieuse qui la veille : «Ma sœur, puis-je aller avec les anges ? – Oui, ma belle petite fille – Merci, ma sœur, ô merci !». 

Histoire de Sainteté: Anne de Guigné
13 janvier 2019, 17:28