Cerca

Vatican News
Un manifestant face aux véhicules de la police, Marseille, le 8 décembre 2018 Un manifestant face aux véhicules de la police, Marseille, le 8 décembre 2018   (AFP or licensors)

Gilets jaunes : les évêques s’expriment dans les diocèses de France

L’Église de France se préoccupe aussi du mouvement des gilets jaunes, comme en témoignent les messages publiés ces derniers jours par plusieurs évêques. Tous s’interrogent et manifestent une écoute des préoccupations des Français. Ils livrent aussi des pistes de réflexion et invitent à la prière. Tour d’horizon, non exhaustif.

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

Le 7 décembre dernier, les six évêques de Normandie ont publié une tribune intitulée «Faut-il payer l’impôt à César ?» . Ils invitent à cesser la violence et à dialoguer. Les prélats rappellent aussi le «double impératif de la transition écologique et de la transition solidaire», ainsi que la nécessité de cimenter la vie en société au moyen de la fraternité et de l’amour.

Le même jour, Mgr Bernard Ginoux, évêque de Montauban, s’est adressé aux «catholiques et aux habitants de Tarn-et-Garonne qui souffrent de l’injustice sociale». «Rendre leur dignité aux travailleurs» est le titre de ce message fort, où l’évêque montre sa proximité envers ceux qui se sentent «écrasés, méprisés, humiliés par un système économique et politique où l’être humain est rejeté au nom du profit et de l’argent». «La crise que nous vivons vient essentiellement du manque d’humanité de nos sociétés technocratiques», affirme-t-il, avant de réclamer des actions de la part de «l’autorité politique».  

La veille, non loin de là, depuis l’évêché de Rodez, Mgr François Fonlupt invitait «chacun à mesurer l’enjeu des actes qu’il choisit de poser». «Nous sommes, ces jours, dans cette tension entre le cri exprimé et les choix à assumer», constate-t-il par ailleurs, appelant chaque citoyen, et spécialement les chrétiens, à la responsabilité et à la réflexion.

Mgr Marc Aillet, évêque du diocèse de Bayonne-Lescar-Oloron, s’inquiète quant à lui du «durcissement d’un mouvement où tentent désormais de s’imposer ceux qui veulent "en découdre", en s’adonnant à la violence et au pillage». Il livre son analyse du mouvement des gilets jaunes puis invite à prier pour la France, ainsi qu’à suivre «une démarche de jeûne».

La prière fait également partie des propositions de Mgr Xavier Malle, évêque de Gap et Embrun, qui offre dans son message plusieurs «critères de discernement, aussi bien pour les autorités que pour les “gilets jaunes”». Le prélat invite à l’écoute, au dialogue, à l’accompagnement, au respect de l’économie locale, à la réflexion sur nos modes de vie… et à prier pour la France et ses dirigeants.     

Signalons enfin le communiqué de Mgr Laurent Ulrich : l’archevêque de Lille estime que le peuple français «n’arrive pas à trouver son unité, et à nourrir un certain goût pour l’avenir». Il évoque les disparités qui fragilisent la France, tant au niveau des territoires que de la population. Puis il décrit l’étape «nécessaire» pour traverser la crise actuelle : «passer à l’action politique, c’est-à-dire à la responsabilité, au dialogue, aux propositions à discuter, à la représentation», et tenir compte de l’«urgence écologique ». Mgr Ulrich conclut lui aussi son texte sous la forme d’une prière.

 

10 décembre 2018, 17:52