Cerca

Vatican News
Le sanctuaire d'Ars, en France Le sanctuaire d'Ars, en France 

Les sanctuaires, un lieu pour tous

Entretien avec le père Patrice Chocholski, recteur du sanctuaire d’Ars, dans le Sud-Est de la France, présent à Rome pour le congrès international des recteurs de sanctuaires.

Entretien réalisé par Olivier Bonnel - Cité du Vatican

Le congrès international des recteurs et opérateurs de sanctuaires s’est achevé ce jeudi au Vatican après trois jours de travaux. Un évènement qui était organisé par le Conseil pontifical pour la Promotion de la nouvelle évangélisation. 

«Personne ne doit se sentir étranger dans un de nos sanctuaires» a souligné le Pape François dans son discours devant les 600 participants au congrès, rassemblés dans la salle royale du palais apostolique. Venus des quatre coins d’Europe mais aussi de Corée, du Pakistan ou encore du Honduras, ils ont réfléchi pendant trois jours autour du thème «le sanctuaire, porte ouverte pour la nouvelle évangélisation».

Un pont entre croyants et incroyants

Ces sanctuaires sont autant des lieux de pèlerinages que des itinéraires culturels et touristiques pour de nombreux visiteurs. Deux mondes, croyants ou non qui se côtoient et qui font du sanctuaire un lieu unique. Parmi les interventions données lors du congrès, l’une d’entre elles était donnée par Mgr Pierbattista Pizzaballa, l’administrateur apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem et avait pour thème : «Le sanctuaire, porte ouverte pour les croyants et les non-croyants».

Dans son discours, le Pape a insisté sur la nécessité de bien accueillir fidèles et pèlerins mais aussi les gens de passage, qui peuvent être éloignés de la foi. Ainsi le sanctuaire peut devenir «une graine féconde» pour l’évangélisation. Un message partagé par le père Patrice Chocholski, recteur du sanctuaire d’Ars en France et présent à ce congrès.

Entretien avec le père Patrice Chocholski, recteur du sanctuaire d'Ars

 

 

 

 

29 novembre 2018, 17:36