Cerca

Vatican News
Consécration de la cathédrale orthodoxe de la Rédemption nationale à Bucarest, le 25 novembre 2018. Consécration de la cathédrale orthodoxe de la Rédemption nationale à Bucarest, le 25 novembre 2018.  (ANSA)

En Roumanie, une gigantesque cathédrale orthodoxe sort de terre

Une nouvelle cathédrale pour le monde orthodoxe. Dimanche 25 novembre, le Patriarche de Constantinople Bartholomé a présidé la messe de consécration de cette nouvelle cathédrale néo-byzantine roumaine érigée en plein Bucarest.

Plus de 100 prêtres, le Patriarche Bartholomé de Constantinople, le patriarche Daniel, primat de l’Église orthodoxe roumaine, ainsi que 30 000 fidèles ont pris part à la grande cérémonie de consécration de la cathédrale du «Salut-de-la-Nation-Roumaine», dimanche 25 novembre 2018.

Cette cathédrale de style néo-byzantin, achevée à 95%, est située dans le centre de la capitale roumaine, en face du palais du Parlement. Forte de ses 120 mètres de hauteur, elle peut se targuer d’être l’édifice le plus élevé de Bucarest. Elle pourra à terme accueillir 5 000 personnes.

«La cathédrale est un mémorial en l'honneur de ceux qui ont sacrifié leur vie pour la liberté, l'unité et la dignité du peuple roumain», explique sur son site le Patriarcat orthodoxe de Roumanie.

L’idée de bâtir une telle cathédrale remonte au XIXème siècle lorsque la Roumanie gagna son indépendance totale vis-à-vis de l’empire ottoman, en 1877, mais elle n’a pu être mise en pratique que 130 ans plus tard sous l’égide du Patriarche Daniel. Votée en 2004, la construction a commencé en 2011 sur une dizaine d’hectares offerts par le gouvernement.

Dans un pays de 20 millions d’habitants, dont 88 % d’orthodoxes, les gouvernements successifs de gauche comme de droite ont consacré des fonds importants à cet édifice, espérant bénéficier en échange du soutien de l’Église. 

Un sondage national effectué en 2011 montrait que 60 % des personnes interrogées étaient, surtout en milieu rural, favorables au projet, mais à condition que l’argent sorte des caisses de l’Église et non de celles de l’État.

26 novembre 2018, 13:39