Cerca

Vatican News
La Grand-Place de Bruxelles, le 22 novembre 2018 La Grand-Place de Bruxelles, le 22 novembre 2018  

L’Église de Belgique publie son premier rapport annuel

Nombre de catholiques, de paroisses, de prêtres et de consacrés... structures d’accueil, patrimoine, organisations caritatives : le visage de l’Église catholique en Belgique est présenté dans un premier rapport annuel publié après un travail minutieux auprès des acteurs ecclésiaux belges. On découvre une certaine vitalité, en particulier du côté des bénévoles engagés dans l’Église.

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

En 2018, 52,76% de la population belge se déclare catholique, 9,42% catholique pratiquante : cela signifie que 1 071 853 personnes se déclarent catholiques pratiquantes. Voici les premiers chiffres présentés par le rapport. En 2016, 50 867 personnes ont été baptisées, tandis que 1 240 ont demandé leur radiation des registres de baptême.

Un nombre de paroisses en baisse

Autre chiffre intéressant : les 3 846 paroisses que comptent les huit diocèses de Belgique. Un nombre en baisse, car dans certains diocèses on s’oriente vers une paroisse par commune. «Cette évolution prendrait plusieurs années» précise le rapport. «Il s’agit d’une réorganisation qui vise une meilleure organisation territoriale des activités pastorales. En conséquence, certaines églises seront encore utilisées à des fins liturgiques mais ne seront plus considérées comme des églises paroissiales. Cette évolution occasionne parfois de vives émotions», reconnaissent les auteurs.

Du côté des forces humaines, l’Église belge compte 2 774 prêtres diocésains, 2 205 prêtres d’un ordre religieux ou d’une congrégation et 601 diacres permanents, actifs ou retraités. On dénombre aussi 212 candidats à la prêtrise au sein des cinq séminaires du pays.

10 262 religieux et religieuses de vie contemplative ou apostolique ont été recensés. «Dans tous les diocèses, on constate un net vieillissement de la vie religieuse avec une moyenne d’âge élevée dans la plupart des ordres et congrégations», peut-on lire. Et dans le monde, un peu plus de 500 missionnaires belges sont actifs.

Des bénévoles actifs dans tous les secteurs

Le nombre de bénévoles est significatif : plus de 163 000 bénévoles «s’investissent dans le fonctionnement des services paroissiaux tels que l’accueil, la catéchèse, la participation à la liturgie, la gestion administrative, l’entretien des locaux» explique le rapport. «On retrouve encore des bénévoles au niveau des services diocésains, dans l’accompagnement des malades, les aumôneries diverses, les associations caritatives catholiques. Ils sont aussi à l’origine et assurent le fonctionnement d’un certain nombre de mouvements de laïcs» dans l’Église belge.

La protection des enfants et des jeunes

Enfin, grâce aux informations de la Commission Interdiocésaine pour la protection des enfants et des jeunes, le rapport montre qu’entre 2012 et 2016, 655 personnes victimes d’abus sexuel au sein de l’Église catholique belge ont été reconnues. À ce titre, elles ont reçu une compensation : 3,9 millions d’euros ont été payés par les évêques de Belgique. «Ces compensations concernent des faits prescrits. Les faits non-prescrits sont immédiatement signalés aux autorités judiciaires», est-il précisé.

Consulter l'intégralité du rapport

22 novembre 2018, 15:00