Version Béta

Cerca

Vatican News
Saint Antoine-Marie Claret (1807-1870). Saint Antoine-Marie Claret (1807-1870). 

Histoires de sainteté: saint Antoine-Marie Claret

Sœur Catherine Aubin consacre sa chronique de cette semaine à saint Antoine-Marie Claret, dont la mémoire liturgique est fêtée le 24 octobre.

Catalan, originaire des environs de Barcelone, Antoine-Marie Claret fut d'abord apprenti-tisserand, profession familiale, puis il fut typographe, juste le temps d'aimer la diffusion de la Parole de Dieu par la presse. Il trouva sa voie à 22 ans en entrant au séminaire de Vicq. Prêtre, il parcourt la Catalogne, chapelet en main, distribuant des brochures édifiantes qu'il avait lui-même imprimées. Mais ces horizons étaient encore trop étriqués à ses yeux. En 1849, il fonde une nouvelle congrégation à vocation missionnaire : les Fils de Marie Immaculée qu'on appelle communément les "Clarétains".

En 1850, le Pape le nomme archevêque de Santiago de Cuba, et cela ne le déconcerte pas. Il y exerce un intense apostolat, homme de feu brûlé par l'amour du Christ. Là encore il imprime et distribue images et brochures, prend la défense des esclaves, condamne les exactions des grands propriétaires. Ce qui lui attire bien des ennemis. Il échappe alors à quinze tentatives d'assassinat. En 1857, après 6 années d'un tel ministère, la reine Isabelle l'appelle en Espagne comme conseiller et confesseur. En 1868, la révolution éclate. Saint Antoine-Marie suit la reine, réfugiée à Paris. Les Claretains sont expulsés de leurs six maisons et fondent en France celle de Prades. Il prend part au concile du Vatican en 1869 et 1870. Au retour, il se retirera au monastère cistercien de Fontfroide où il meurt.

Source: Nominis CEF

Voici la chronique que lui a consacrée soeur Catherine Aubin:

Sœur Catherine Aubin revient sur la figure de saint Antoine-Marie Claret
21 octobre 2018, 15:44