Version Béta

Cerca

Vatican News
Le CCNE s'est prononcé pour l’extension de la PMA, l’auto conservation des ovocytes et défavorable à la GPA ainsi qu'à un changement de la loi sur la fin de vie, le 25 septembre 2018. Le CCNE s'est prononcé pour l’extension de la PMA, l’auto conservation des ovocytes et défavorable à la GPA ainsi qu'à un changement de la loi sur la fin de vie, le 25 septembre 2018.  

Bioéthique: pas de modification de la loi sur la fin de vie et extension de la PMA

Le Conseil consultatif national d’éthique a rendu, ce mardi 25 septembre 2018, son rapport sur les questions de bioéthique. Un avis qui se veut une contribution à la révision de la loi de bioéthique 2018-2019.

Entretien réalisé par Hélène Destombes - Cité du Vatican

Dans ce texte de 160 pages, le CCNE confirme son avis favorable à l’extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules. Une position déjà exprimée en juin 2017.

Plus surprenant, les membres du CCNE se montrent désormais favorables à la pratique de l’autoconservation ovocytaire pour toutes les femmes. Une pratique qui consiste pour une femme à pouvoir congeler ses ovocytes en période fertile, afin de pouvoir y recourir plus tard par le biais d’une fécondation in vitro. 

 

Autre avis qui était attendu : celui concernant la GPA. Le Conseil consultatif national d’éthique se déclare défavorable à la gestation pour autrui. Estimant «qu’il ne peut y avoir de GPA éthique», le CCNE «souhaite le maintien et le renforcement de sa prohibition, quelles que soient les motivations, médicales ou sociétales, des demandeurs».

Le Conseil consultatif national d’éthique se dit par ailleurs défavorable à un changement de la loi sur la fin de vie. Le CCNE «propose de ne pas modifier la loi existante sur la fin de vie» (loi Claeys-Leonetti de février 2016) et «insiste sur l’impérieuse nécessité que cette loi soit mieux connue, mieux appliquée et mieux respectée».

Dominique Quinio, ancienne directrice du journal La Croix, membre du Comité consultatif national d’éthique réagit à cet avis.

Entretien avec Dominique Quinio, membre du CCNE

 

 

25 septembre 2018, 14:13