Version Béta

Cerca

Vatican News
Un drapeau du Venezuela place Saint-Pierre lors de l'angélus, le 16 juillet 2017. Un drapeau du Venezuela place Saint-Pierre lors de l'angélus, le 16 juillet 2017.  

Les évêques du Venezuela ont entamé leur visite ad limina

Une quarantaine d'évêques ont débuté leur visite à Rome auprès du Vatican, neuf ans après leur dernière venue. Une visite alors que leur pays est frappé par une grave crise.

La conférence épiscopale vénézuelienne est à Rome. Elle a entamé ce jeudi sa visite ad limina par une messe célébrée sur la tombe de l'Apôtre Pierre, dans la basilique vaticane. Une messe présidée par Mgr. José Luis Azuaje, archevêque de Maracaibo et président de la Conférence des évêques du pays. Dans un communiqué de presse, la conférence épiscopale précise que cette célébration avait pour objectif "de faire monter une prière" pour le Venezuela, durement frappé par une crise politique, économique et sociale. 

Pour Mgr Azuaje, cette visite ad limina est une opportunité pour contempler le mystère de l'appel de Dieu à tous ceux qui sont appelés à assumer des responsabilités dans l'Eglise. Cette messe sur la tombe de Pierre est là où repose le roc sur lequel le Christ a voulu bâtir son Eglise, «que tous ses pasteurs essaient de servir au Venezuela à travers les souffrances et les incompréhensions, les calomnies et les dangers» at-il précisé.

«Cette roche est aujourd'hui dans le Pape François qui exerce le ministère pétrinien,  a poursuivi le président de la conférence épiscopale vénézuelienne, Son service est de vouloir rénover et mettre à jour l'Eglise pour qu'elle soit vraiment témoin du Ressucité».

La mission pastorale de l'Eglise du Venezuela est d'accueillir et de donner sa place à chacun, a précisé l'archevêque de Maracaibo, avec une attention particulière envers les plus vulnérables. Cette visite des évêques du Venezuela se poursuivra jusqu'au 15 septembre. La dernière remonte à 2009, sous le pontificat de Benoît XVI.

 

06 septembre 2018, 16:24