Version Béta

Cerca

Vatican News
Les principaux responsables de l'épiscopat américain avaient été reçus par le Pape François il y a une semaine. Les principaux responsables de l'épiscopat américain avaient été reçus par le Pape François il y a une semaine. 

Les évêques américains promettent d’œuvrer à la guérison des victimes d’abus

Le Comité administratif de la conférence épiscopale américaine a diffusé un communiqué d’une grande fermeté suite à la multiplication des scandales impliquant des prêtres, mais aussi des évêques. Quelques jours après une réunion des dirigeants de l’épiscopat des États-Unis avec le Pape François, ils promettent d’œuvrer prioritairement à la guérison et à la protection des victimes.

Cyprien Viet – Cité du Vatican

Les responsables de la conférence épiscopale, réunis la semaine dernière à Washington «dans ce temps de honte et de regrets», le reconnaissent sans détour: «Certains évêques, par leurs actions et leurs échecs à agir, ont causé beaucoup de mal à la fois à des individus et à l’Église dans son ensemble, déclarent-ils. Ils ont utilisé leur autorité et leur pouvoir pour manipuler et abuser sexuellement. Ils ont permis à la peur du scandale de remplacer la sincère préoccupation et le soin pour ceux qui ont été victimes d’abuseurs. Pour cela, nous demandons à nouveau pardon à la fois de la part du Seigneur et de ceux qui ont été blessés. En nous tournant vers le Seigneur pour recevoir sa force, nous devons et nous allons faire mieux», promettent-ils.

Plusieurs mesures concrètes sont annoncées : l’établissement d’un système tiers et confidentiel pour la réception des plaintes et leur transmission à la fois aux autorités ecclésiastiques et à la justice civile, la mise en place d’un Code de conduite pour les évêques eux-mêmes, avec des sanctions concrètes en cas d’abus ou de négligence dans le traitement de ces dossiers, et enfin le soutien à une enquête approfondie sur le cas de l’ex-cardinal Theodore McCarrick, accusé d’agression sur des mineurs, des prêtres et des séminaristes.

Impliquer l'ensemble du Peuple de Dieu

Les évêques invitent le Peuple de Dieu à participer activement à toute ces démarches visant à «réparer le scandale et à restaurer la justice». Et tout en remerciant ceux qui œuvrent déjà depuis la mise en place de la Charte de 2002 au sein des diocèses pour recevoir les victimes, ils promettent que l’Église aidera ceux qui ne sentent pas à l’aise pour s’adresser directement à des organes ecclésiastiques à trouver d’autres structures aptes à recevoir leurs demandes. «Guérir» et «protéger» sont les deux axes prioritaires promis par les évêques, qui agiront «avec compassion et sans jugement».

Après quelques semaines de crise et de division provoquées par la publication d’une lettre de l’ancien nonce à Washington, Mgr Carlo-Maria Vigano, qui accusait le Pape François de laxisme dans le traitement de l’affaire McCarrick et appelait à sa démission, les évêques réaffirment enfin «leur amour, leur obéissance et leur loyauté» vis-à-vis du Pape François, en reprenant à leur compte la conclusion de sa Lettre au Peuple de Dieu du 20 août dernier : «Que l’Esprit Saint nous donne la grâce de la conversion et l’onction intérieure pour pouvoir exprimer, devant ces crimes d’abus, notre compassion et notre décision de lutter avec courage.»

20 septembre 2018, 10:24