Version Béta

Cerca

Vatican News
Le pasteur Tveit, secrétaire général du COE. Le pasteur Tveit, secrétaire général du COE.  (AFP or licensors)

Unité, justice et paix au centre de la réunion du Comité central du COE

Le Pape est attendu à Genève jeudi 21 juin, au dernier jour de la réunion du Comité central du Conseil œcuménique des Églises. Cette rencontre s’est ouverte ce vendredi 15 juin. Elle constitue le point d’orgue des célébrations du 70e anniversaire du COE qui se déroulent tout au long de l’année, dans le monde entier.

Hélène Destombes- Cité du Vatican

Au centre des discussions du Comité central 2018: les thèmes de l’unité, de la justice et de la paix. Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général de l’organisation a salué, à l’ouverture des travaux, les 70 ans du «mouvement œcuménique d’amour».

Dans son rapport présenté aux membres du Comité central du COE, il a exprimé son soutien aux Églises membres et à leurs représentants. Rappelant la transformation radicale des relations entre les Églises et les confessions intervenue en 70 ans d’échanges œcuméniques, le pasteur Tveit a salué le succès de la communauté fraternelle qu’est le COE, aussi imparfaite soit-elle.

«Nous voyons plus clairement ce qui nous unit. Nous avons connu des expériences coûteuses de processus de vérité et de réconciliation et nous pouvons les partager. Nous avons progressivement développé la capacité de mieux nous comprendre et de gérer nos différences avec respect. Même les divisions profondes fondées sur des convictions théologiques et des événements historiques peuvent être surmontées» a indiqué le secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises.

La présidente du COE a elle interpellé les participants à cette réunion du Comité central en relatant «l’appel désespéré des filles du Soudan du Sud coincées dans un camp de réfugiés loin de chez elles».

Agnes Abuom, consultante pour le développement de l’Église anglicane au Kenya, a appelé à renforcer l’engagement du COE et de ses Églises membres pour endiguer les graves problèmes auxquels le monde est aujourd’hui confronté «en nourrissant l’espérance et en renforçant l’autonomisation».

«Les regards sont braqués sur nous pour observer notre volonté et nos actions concrètes tout au long du chemin au service de la justice et de la paix» a déclaré la présidente du COE.

(Lien vers le site du COE)

16 juin 2018, 16:35