Version Béta

Cerca

Vatican News
Opération de sauvetage de migrants par le bateau humanitaire Aquarius. Opération de sauvetage de migrants par le bateau humanitaire Aquarius.  (ANSA)

Espagne: le diocèse de Valence mobilisé pour l’Aquarius

L’odyssée des 629 migrants à bord de l’Aquarius, bateau humanitaire affrété par l’ONG humanitaire française SOS Méditerranée et par Médecins sans Frontières, est sur le point de s’achever. Après le feu rouge du ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, et le feu vert du Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, l’Aquarius vogue désormais vers le port de Valence sur la côte est de la péninsule ibérique.

Il faudra encore trois ou quatre jours supplémentaires pour que l’Aquarius parcourt le millier de kilomètres qui le sépare des côtes espagnoles. Mais déjà le diocèse de Valence accélère les préparatifs pour accueillir ces 629 migrants parmi lesquels se trouve sept femmes enceintes, 11 enfants en bas âge et 123 mineurs non accompagnés.

Un groupe de coordination mobilisant toutes les ressources de l’Église de Valence, dont un réseau d’assistance et d’éducation, a ainsi été monté par le cardinal Antonio Canizares, archevêque de cette troisième ville d’Espagne, apprend-t-on sur le site du diocèse. «Ne noyez pas vos destins», a enjoint l’Eglise valencienne à ces migrants ballotés en Méditerranée depuis leur sauvetage par SOS Méditerranée au large des côtes libyennes.

Les évêques espagnols célèbrent le dénouement

Les pérégrinations de l’embarcation ont donc particulièrement ému l’épiscopat espagnol: «Leur accueil dans le port de Valence est un beau geste de solidarité de l'Espagne qui nous rend heureux» a tweeté lundi soir Mgr José Maria Gil Tamayo, secrétaire de la Conférence épiscopale espagnole tout citant les quatre verbes chers au Pape François «accueillir, protéger, promouvoir et intégrer», et exprimés dans son Message pour la paix de 2018.

Le cardinal Carlos Osoro Sierra, archevêque de Madrid, lui s’est référé lundi sur Twitter au même extrait de l’Evangile que le cardinal Gianfranco Ravasi, président du Conseil pontifical pour la culture: «J'étais un étranger et vous m'avez accueilli». «Au-delà des considérations politiques et juridiques, quand on lit la vie de l'Évangile, on va à la recherche de l'autre», a relevé le cardinal madrilène, avant de renchérir: «L’Aquarius est un appel du Christ à l'Europe».

La conférence épiscopale espagnole est déjà montée régulièrement à la barre pour alerter les politiques sur le sort des migrants. En janvier dernier, les évêques critiquaient ainsi le gouvernement pour son non-respect des quotas engagés en Espagne, et réclamaient des alternatives aux centres de rétention pour étrangers qui essaiment dans le pays.

12 juin 2018, 12:21