Version Béta

Cerca

VaticanNews
Le Pape recevant la famille d'Asia Bibi, le 24 février 2018. Le Pape recevant la famille d'Asia Bibi, le 24 février 2018.  (Vatican Media)

Une journée de prière pour Asia Bibi, détenue au Pakistan

L’archevêque de Lahore s’unit, ce vendredi 27 avril, à la journée de jeûne et de prière organisée pour cette chrétienne pakistanaise qui avait été condamnée à mort en 2010 à la suite d’une querelle de village, et dont le sort judiciaire final demeure incertain.

«Notre espérance et notre cœur est avec elle : le 27 avril, nous nous unirons à la journée spéciale de prière et de jeûne avec Asia Bibi, en invoquant Dieu pour sa liberté et pour la paix». Mgr Sebastian Shaw, l’archevêque de Lahore au Pakistan, l’a déclaré à l’agence Fides en évoquant l’appel que la chrétienne condamnée à mort pour blasphème et recluse dans la prison de Multan a diffusé en début de semaine, via ses proches. Joseph Nadeem, responsable de la “Renaissance Education Foundation” de Lahore, qui protège la famille d’Asia, explique que cette femme a invité les chrétiens et les hommes et femmes de bonne volonté, dans le monde entier, à vivre avec elle ce vendredi 27 avril une journée spéciale de prière et de jeûne.

Annonce du président de la Cour suprême du Pakistan

«Avec les proches qui lui ont rendu visite ces derniers jours, est-il indiqué dans dans un communiqué, Asia s’est montrée émue quand elle a appris la récente annonce du président de la Cour suprême du Pakistan, Saqib Nisar : le magistrat a déclaré qu’il s’occuperait personnellement du cas, et établirait bientôt la date de l’audience devant le principal organe judiciaire du pays». L’évêque protestant Khadim Bhutto, président du Conseil épiscopal du Pakistan, a déclaré à Fides : «J’apprécie la décision du président de la Cour suprême. C’est une avancée nécessaire. La pauvre femme souffre depuis beaucoup de temps.» Et il a ajouté : «Le juge devrait aussi prendre en considération les autres cas de nombreuses personnes innocentes en prison depuis longtemps, qui demandent justice.»

Bientôt une audience pour Asia Bibi

La semaine dernière, lors d’une rencontre avec l’avocat d’Asia Bibi, Saiful Malook, le président de la Cour Suprême du Pakistan, Saiqib Nisar, a assuré qu’il convoquera bientôt une audience pour Asia Bibi, en prison depuis 2009, accusée faussement de blasphème par des femmes musulmanes et par un imam, à la suite d’un litige. Nisar a aussi ordonné la reprise des mesures de sécurité et de protection, précédemment révoquées, pour l’avocat, qui s’occupe aussi de quatre autres affaires de blasphème.

Les menaces des groupes islamistes radicaux ont provoqué de nombreux reports dans l’examen de cette affaire par la justice pakistanaise. Sabir Michael, activiste catholique et défenseur des droits humains, explique pourtant à Fides que «le retard dans la justice est la mort de la justice. L’état de droit doit prévaloir sur les groupes fondamentalistes.»

26 avril 2018, 17:58