Version Béta

Cerca

VaticanNews
Des déplacés congolais construisent un camp à Bunia. Des déplacés congolais construisent un camp à Bunia.  (AFP or licensors)

La mystérieuse mort d’un prêtre dans le Kasaï

Un prêtre catholique congolais a été retrouvé mort, le 2 mars 2018, dans le Kasaï, au centre-ouest de la RDC. Les circonstances du décès du religieux n'ont pas été élucidées. L'hypothèse d'un homicide n'est pas exclue.

Les circonstances de la mort du Père Florent Tulanciedi, de la congrégation des Joséphites, qui exerçait son ministère dans la paroisse du Christ Sauveur d’Ilebo, sont encore floues, a rapporté l'agence Fides.

Son corps sans vie a été retrouvé le 2 mars dans une embarcation sur les rives du fleuve Kasaï, dans les environs du village de Biyenge, dans le district du Kasaï, au centre-ouest de la République démocratique du Congo (RDC).

Selon un enseignant de l’école catholique locale, le corps du prêtre présentait des blessures au cou compatibles avec une strangulation. Le Père Georges Minga, son supérieur, averti de sa disparition dès le lendemain matin, a reconnu le père grâce à ses habits, à son chapelet et à sa montre. Le Père Florent Tulanciedi avait 46 ans et avait été ordonné prêtre en 2007. Il s’occupait depuis quelques années de la formation des candidats au sacerdoce. Les obsèques du religieux ont eu lieu à Ilebo le 3 mars, sans qu’une autopsie soit pratiquée.

Cette absence d’autopsie fait le plus débat dans le village. Pour une frange de la population, il s'agit d'un meurtre prémédité.

05 mars 2018, 17:43