Version Béta

Cerca

VaticanNews
A l’occasion des 70 ans de l’AJCF, une table ronde est organisée à Paris sur «L’avenir du dialogue Judéo-Chrétien», le 5 mars 2018.  À l’occasion des 70 ans de l’AJCF, une table ronde est organisée à Paris sur «L’avenir du dialogue Judéo-Chrétien», le 5 mars 2018.   (AFP or licensors)

En France, 70 ans d’amitié judéo-chrétienne

En France, Juifs et Chrétiens célèbrent soixante-dix ans d’amitié. Née le 26 février 1948, après la deuxième guerre mondiale, l’Amitié judéo-chrétienne de France (AJCF) a renforcé au fil des années ce dialogue et cette fraternité.

Entretien réalisé par Olivier Bonnel - Cité du Vatican

Une table ronde était organisée ce lundi 5 mars à Paris au temple des Batignolles, rassemblant le pasteur François Clavairoly, président de la fédération protestante de France, le grand rabbin de France Haïm Korsia, Mgr Pierre d’Ornellas archevêque de Rennes et le métropolite Emmanuel, qui préside l’assemblée des évêques orthodoxes de France.

Parmi les jalons qui ont marqué l’histoire du rapprochement entre juifs et chrétiens français, la conférence organisée à Seelisberg en Suisse, en août 1947. Pour la première fois, juifs, protestants et catholiques se réunissent pour mettre en lumière les racines de l’antisémitisme chrétien. Cette conférence débouchera sur dix points historiques, le premier étant qu’il «s’agit du même Dieu vivant qui nous parle à tous, dans l’Ancien comme dans le Nouveau Testament».

L’AJCF est aujourd’hui une fédération d’associations qui n’a pas attendu le Concile Vatican II pour œuvrer au dialogue. Le Concile qui a néanmoins été un élément déterminant du rapprochement entre juifs et chrétiens comme nous le rappelle le père Louis-Marie Coudray, directeur du Service national des relations avec le judaïsme au sein de la conférence des évêques de France.

Entretien avec le père Louis-Marie Coudray, directeur du Service national des relations avec le judaïsme à la CEF
05 mars 2018, 16:52