Version Béta

Cerca

VaticanNews
Le président de la RDC Joseph Kabila, en conférence de presse à Kinshasa, le 26 janvier. Le président de la RDC Joseph Kabila, en conférence de presse à Kinshasa, le 26 janvier.   (AFP or licensors)

RDC: l'Eglise répond aux critiques de Joseph Kabila

Au cours d'une rare conférence de presse, le chef de l'état congolais a défendu le processus électoral en cours dans le pays et accusé ses opposants de ne rien faire pour appaiser la crise. Il a aussi accusé l'Eglise de se mêler de politique.

Le président congolais Joseph Kabila accuse l’opposition de proposer un saut dans l’inconnu. Lors d'une conférence de presse tenue vendredi 26 janvier à Kinshasa, la première depuis cinq ans, Kabila a plaidé pour des élections apaisées, tout en se demandant si là était véritablement l’objectif de l’opposition. 

Après les marches pacifiques des catholiques réprimées le 21 janvier dernier, marches demandant que le président annonce publiquement qu’il ne se représentera pas lors de futures éléctions,  Joseph Kabila a étè très clair: pour lui politique et religion ne font pas bon ménage..

« Nulle part, dans la Bible, Jésus-Christ n'a jamais présidé une commission électorale.» a ironisé le président congolais, sous-entendant que l'Eglise n'avait pas à se mêler du processus électoral en cours.

Mais pour l'abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la CENCO, la Conférence Épiscopale du Congo, l’Eglise n’a fait que respecter son rôle

La réaction de l'abbé Nshole

 

27 janvier 2018, 13:02