Version Béta

Cerca

VaticanNews
Des migrants dans l'église Saint-Ferreol de Marseille, le 22 novembre 2017. Des migrants dans l'église Saint-Ferreol de Marseille, le 22 novembre 2017.  (AFP or licensors)

Les propositions de l'épiscopat français en faveur de l'accueil des réfugiés

À quelques jours de la 104ème Journée mondiale du migrant et du réfugié ce dimanche 14 janvier 2018, et dont le thème choisi par le Pape François est «accueillir, protéger, promouvoir et intégrer», l'Église de France exhorte les Français à «donner corps à la valeur de la fraternité».

Entretien réalisé par Samuel Bleynie - Cité du Vatican

«La situation des migrants est très préoccupante en France aujourd'hui». C'est par ces mots que Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et président de la Conférence des évêques de France, s'est exprimé face à la presse, le 10 janvier 2018 à Paris, en vue de la 104ème Journée mondiale du migrant et du réfugié. 

À la veille de cette journée, ce dimanche 14 janvier 2018, les évêques de France définissent les actions prioritaires à mener au niveau national sur la question des réfugiés.

Ainsi, dans une tribune, Mgr Pontier, mais aussi Mgr Georges Colomb, évêque de La Rochelle et Saintes, membre de la Commission épiscopale pour la Mission universelle de l’Église au titre de la pastorale des migrants et Mgr Denis Jachiet, évêque auxiliaire de Paris, membre de la Commission épiscopale pour la Mission universelle de l’Église au titre de la pastorale des migrants, ont publié une tribune intitulée: «Migrants: trouver une réponse commune», en date du 10 janvier 2018.

La protection des réfugiés, «impératif légal et civilisationnel»

«Les personnes contraintes de fuir leur pays ont le droit de requérir une protection sans qu’il leur faille pour cela ajouter aux risques initiaux, ceux d’un parcours incertain», ont écrit les trois évêques, soulignant que leur permettre cela était «un impératif, tant légal que civilisationnel».

Les évêques ont ensuite plaidé pour un élargissement des voies d’accès légales des demandes d’asile en France via un octroi plus conséquent de visas humanitaires et de programmes de réinstallation. Ils demandent également aux responsables politiques la construction d’un dispositif global pour permettre aux réfugiés «un accès immédiat à l’apprentissage du français». 

Mgr Denis Jachiet nous détaille le sens de la Journée mondiale du migrant et du réfugié, ainsi que les pistes d'actions qu'il envisage. 

Entretien avec Mgr Denis Jachiet, évêque auxiliaire de Paris
11 janvier 2018, 18:59