Cerca

Vatican News
Le Père Rafic Nahra (portrait non daté) Le Père Rafic Nahra (portrait non daté) 

Le père Rafic Nahra, nouveau responsable du Vicariat Saint-Jacques

Le père Rafid Nahra, prêtre libanais incardiné dans le diocèse de Paris, mais exerçant son ministère au sein du Patriarcat latin de Jérusalem, succède au père David Neuhaus comme vicaire patriarcal pour les catholiques hébréophones. Il est également en charge de la pastorale des migrants en Terre Sainte.

Entretien de Marie Duhamel

Ils vivent en Terre Sainte, parlent hébreux, mais sont de confession catholiques. Ils ont depuis quelques jours un nouveau vicaire. Le 24 octobre dernier, le Saint-Siège a approuvé la nomination, par le patriarche latin de Jérusalem, du père Rafic Nahra.

Ce prêtre du diocèse de Paris d'origine libanaise, âgé de 58 ans, est arrivé en Israël en 2004. Ces 13 dernières années, il a partagé son temps entre ses études à l’Université Hébraïque, la gestion de la Maison Lustiger à Jérusalem, et la commission liturgique du Vicariat Saint Jacques dont il prend la charge. Il succède au père David Neuhaus.

Fondé en 1955, le Vicariat Saint-Jacques a pour mission d’accompagner les catholiques d’expression hébraïque, de servir de pont entre l’Eglise et le peuple d’Israël en renforçant les liens d’amitié entre juifs et chrétiens, mais aussi de témoigner des valeurs chrétiennes de paix et de justice, de pardon et de réconciliation dans un contexte de violence et de conflit.

En septembre dernier, le père Rafic avait déjà été nommé coordinateur pour la pastorale des migrants au patriarcat latin de Jérusalem. Dans cet entretien accordé à Marie Duhamel, il explique en quoi ses deux missions sont liées.

INTERVIEW PERE RAFIC NAHRA
13 novembre 2017, 15:07