Recherche

Vatican News
L'Abbé Alphonse Seck, Secrétaire Général de Caritas Sénégal et Vice-président de Caritas Afrique, dans le Studio de Radio Vatican L'Abbé Alphonse Seck, Secrétaire Général de Caritas Sénégal et Vice-président de Caritas Afrique, dans le Studio de Radio Vatican 

Caritas Sénégal au cœur des urgences

Appelée à œuvrer dans la zone du Sahel, qui fait souvent face à des problèmes de sècheresse, Caritas Sénégal est souvent sollicitée pour répondre à des urgences, tout en étendant son action à un horizon très large.

Stanislas Kambashi,SJ – Cité du Vatican

Caritas Sénégal travaille dans un horizon très large : de la question de la sécheresse à celle écologique, en passant par la thématique migratoire, sanitaire, œcuménique et celle de l’emploi, cette structure de l’Eglise catholique se fait proche de la population pour répondre aux questions urgentes que posent à la vie. Au cours d’une interview accordée à Radio Vatican, l’abbé Alphonse Seck, Secrétaire Général de Caritas Sénégal et Vice-président de Caritas Afrique, nous a fait part de l’action de Caritas dans son pays.

Sècheresse, accès à l’eau et agriculture

Le Sénégal est un pays du Sahel, et donc très souvent confronté à la sécheresse, si bien que l’un domaine de l’action de la Caritas, ce sont les urgences. Régulièrement, au sortir de l’hivernage, c’est-à-dire la saison pluvieuse, il n’y a pas souvent des bonnes récoltes dans certaines régions, ce qui crée des poches d’insécurité alimentaire ; et qui en appelle à l’intervention de Caritas.

Un autre problème dans la zone du Sahel, c’est celui de l’accès à l’eau. Depuis les années 1970, année de grande sécheresse, Caritas est intervenue de manière très forte dans la question de l’accès à l’eau potable et pour l’accès à l’eau servant aux travaux agricoles, et cette initiative continue encore. « Nous sommes en train de mettre en place un observatoire de service de l’eau, qui doit démarrer en janvier, pour porter le plaidoyer de l’accès de tous à l’eau potable et particulièrement les populations rurales ». Ceci permettra également à ces populations d’améliorer leurs récoltes. Caritas Sénégal travaille en effet dans le domaine agricole, dans l’encadrement des groupements et associations des paysans, pour leur permettre de bien exploiter la terre et de s’assurer des conditions de vie adéquates.

Migrations, changement climatique, Santé, création d’emplois

La problématique migratoire est également un domaine d’action de Caritas Sénégal. Pays du Sahel, le Sénégal est à la fois un pays de départ, de transit, mais aussi d’accueil des migrants. « Ce qui explique que récemment les évêques ont publié une lettre pastorale sur cette question ».

A cela s’ajoute le thème du changement climatique : comment s’adapter au changement climatique, comment porter la réflexion sur les manières de conduire l’agriculture, en revenant notamment sur des méthodes anciennes, mais respectueuses de la nature. Cette action s’étend sur la question environnementale en général : « Caritas travaille avec la population et les collectivités dans la gestion des ordures, particulièrement celles ménagères, qui sont transformées, en vue aussi de la création d’emplois ».

Une autre thématique est la prévention des maladies. A partir de l’épidémie à virus Ebola, Caritas Sénégal a développé un programme de prévention et de protection des maladies transmissibles et contagieuses ; auquel s’est ajouté la question liée au Covid-19. C’est depuis bientôt six ans que ce programme est en cours d’exécution. Commencé avec 50 écoles catholiques, aujourd’hui 107 écoles en sont bénéficiaires et plus de 200 autres attendent cette action.

Des bénéficiaires pour la plupart non-chrétiens

Le Sénégal est un pays dit à 95% musulman. Pour l’abbé Alphonse Seck, « l’action de Caritas dans ce pays est très importante car elle constitue un témoignage fort de l’Eglise. Les bénéficiaires de cette action de l’Eglise sont à majorité non-chrétiens. Ce qui importe, c’est n’est pas la religion à laquelle on appartient, mais la personne humaine dans sa situation de vulnérabilité ». Les zones dans lesquelles ont été exécutés les programmes hydrauliques de Caritas par exemple sont presqu’entièrement musulmanes. L’action de Caritas est par ailleurs bien accueillie et ces populations sont reconnaissantes, a-t-il assuré.

Caritas Afrique et les 70 ans de Caritas Internationalis

L’abbé Alphonse Seck est aussi Vice-président de Caritas Afrique. En cette année où, Caritas Internationalis célèbre 70 ans de sa fondation, les 46 organisations membres qui composent Caritas Afrique prévoient des activités en fonction de la diversité de leurs situations.

Au niveau régional, un webinair a été récemment organisé et animé par Caritas Internationalis et Caritas Africa, ce qui a permis un moment en commun de réflexion sur le sens de cet évènement, en voyant le passé, le présent et l’avenir. Caritas Mozambique a notamment témoigné sur les problèmes de violence auxquels elle était confrontée.

D’autres problématiques qui appellent l’action de Caritas Afrique sont par ailleurs la paix, les déplacés internes, la stabilité des pays, les urgences climatiques, etc. Les organisations membres sont ainsi formées à être performantes dans la réponse à toutes sortes d’urgences, a en outre confié l’abbé Seck.

Suivre l’interview accordée à Radio Vatican par l’abbé Alphonse Seck
08 décembre 2021, 16:34