Recherche

Vatican News
l'Osservatore Romano du 6 novembre 1961 l'Osservatore Romano du 6 novembre 1961 

Radio Vatican: 60 ans d'émissions quotidiennes vers l'Afrique

Le 6 novembre 1961, avec un message radiophonique en latin du pape Jean XXIII, Radio Vatican commençait sa diffusion d’émissions quotidiennes régulières en plusieurs langues en direction du continent africain.

Stanislas Kambashi – Cité du Vatican

« Avec l’âme pleine de ces souvenirs, Nous Nous adressons à vous, dépassant d’immenses distances et Nous vous parlons, comme si nous étions au milieu de vous, pour vous exprimer de tout cœur nos vœux les meilleurs ». Ainsi s’exprimait le Pape Jean XXIII dans son radiomessage du 6 novembre 1961, à l’occasion de l’inauguration de la transmission quotidienne, régulière et directes des programmes pour l’Afrique de Radio Vatican. Le Saint Père évoquait des souvenirs des rencontres des personnalités africaines, de ses visites en Afrique du nord et des ordinations épiscopales des évêques africains ; tout en formulant des meilleurs souhaits pour l’Afrique.

Les programmes pour l’Afrique de Radio Vatican ont commencé en 1950. Mais c’est seulement en 1961 que les populations africaines commençaient à être servi régulièrement des nouvelles du Pape et de l’Eglise universelle, des églises locales et d’autres à caractère sociopolitique.

Inauguration de l’émetteur de Santa Maria di Galeria

Quelques minutes avant cette inauguration, au centre émetteur de Santa Maria di Galeria, le Cardinal Giuseppe Frings, archevêque de Cologne (Allemagne) avait béni le nouvel émetteur Telefunken de 100kw pour les ondes courtes, don des fidèles des Cologne, pour l’augmentation des transmissions de Radio Vatican vers l’Afrique. Après le message du Pape Jean XXIII, le Cardinal Frings adressa à son tour un radiomessage aux auditeurs africains. Cette cérémonie inaugurale se conclut avec la prise de parole du Père jésuite Antonio Steffanizi, qui était alors Directeur général de Radio Vatican.

Il annonçait le début, depuis ce jour-là, des retransmissions régulières et quotidiennes vers l’Afrique, en anglais, en français, en portugais, en arabe et en kiswahili. Le chœur Saint Gabriel entonna, à la fin, le psaume 18 « Coeli enarrant », composé pour la circonstance par Alberico Vitalini ; ainsi que l’hymne Christus vincint.

Pendant toutes ces années, la Radio du Pape n’a cessé d’informer, en temps de crise comme en temps de paix, sur ce qui se passe dans l’Eglise et dans le monde ; en français, en anglais, en portugais, en arabe, en amharique, en tigrinya (tigrigna), en kiswahili et dans d’autres langues africaines.

Le programme Français-Afrique de Radio Vatican

Le programme en français diffuse vers les pays d’Afrique francophone et Madagascar. Des africains de plusieurs nationalités ont presté et continent de prester leurs services au sein du programme. Pour le Père Joseph Ballong, qui fut responsable du programme Français-Afrique de Radio Vatican (1986-2013), ce programme avait d’abord été une succursale du service Français-Monde, avant de devenir autonome.

Sur demande des évêques africains, pour une spécificité africaine

Les émissions en français vers l’Afrique et Madagascar datent de la période après le concile Vatican II, sur demande des évêques africains qui voulaient une spécifié pour l’Afrique, nous a confié le Père Ballong. Il fallait alors restructurer les programmes « pour donner un visage africain à ces retransmissions », l’une des raisons pour lesquelles le programme Français-Afrique sera dénommé « Rendez-vous avec l’Afrique ».

La restructuration du programme

Comme tous les autres programmes de la Radio du Pape, le programme Français-Afrique informait en premier lieu sur les activités du Pape et du Saint-Siège, des informations relayées par d’autres radios locales, pour l’édification des fidèles et du monde. En plus, l’actualité sociopolitique africaine, les magazines et rubriques sur plusieurs sujet d’actualité ont composé l’ossature du nouveau programme.

Pour le père Joseph Ballong, diffuser les informations crédibles, authentiques et vérifiables font la spécificité de Radio Vatican, dans un paysage médiatique aussi étendu comme celui que connait le monde aujourd’hui.

Une expérience indescriptible

Albert Mianzoukouta, une autre voix bien connue des auditeurs de Radio Vatican, a œuvré au sein du programme Français-Afrique pendant plus de vingt-cinq ans. Pour ce journaliste congo-brazzavillois, « c’est une expérience indescriptible, se sentir courroie de transmission, parler de la sacralité de la vie, du dépôt de la foi ; parler de l’Evangile tel que destiné par le Pape aux africains, être une petite voie africaine au service d’une universalité catholique, se sentir partie prenante de l’annonce de l’Evangile, cette mission confiée par le Christ depuis deux mille ans ».

La voix du Pape impacte la vie des populations africaines, elle porte si fort, même si elle parfois court-cicuité par certaines voix discordantes, a-t-il poursuivi.

Devant la pluralité d’offres d’informations, l’apport spécifique de Radio Vatican est, à son avis, sa crédibilité, son authenticité et la diffusion des informations sans artifices. Il a par ailleurs relevé quelques défis : suivre la marche, rester concentrer sur « des thèmes pures », tels que le travail, la justice, l’homme, le futur de la société, etc., thèmes dont la jeunesse est en quête d’écouter.

06 novembre 2021, 19:26