Recherche

Vatican News

La France restitue 26 œuvres d’art au Bénin

La signature de l’acte de restitution s’est effectuée le mardi 9 novembre 2021, à l’Elysée à Paris, en présence d’Emmanuel Macron, le Président français, et de Patrice Talon, Président du Bénin. 129 ans après, les trésors royaux d’Abomey, ont retrouvé leur terre d’origine, le mercredi 10 novembre 2021.


Françoise Niamien –Cité du Vatican

La Ministre française de la culture Roselyne Bachelot, et son homologue béninois Jean Michel Abimbola, chargé du tourisme, de la culture et des arts, au Bénin, ont signé, le mardi 9 novembre 2021, à l’Elysée, l’acte de transfert des 26 œuvres d’art, appartenant au Bénin. C’était sous les regards des Présidents français Emmanuel Macron et béninois, Patrice Talon.
Pillés depuis le 19e siècle au palais d’Abomey par des troupes coloniales, ces trésors royaux du patrimoine culturel béninois ont été conservées pendant 129 ans au musée du Quai Branly.

Un acte historique

Présent à la cérémonie de signature Aurélien Agbenonci, Ministre des Affaires étrangères et de la coopération de la République du Bénin a qualifié cet acte d’historique et d’un moment exceptionnel pour tout le peuple béninois.
Le Ministre Agbenonci explique que la restitution de ces œuvres d’art est l'aboutissement d’un processus qui a commencé par une correspondance qu’il avait adressée, au mois d'août 2016 à son homologue français d’alors, Laurent Fabius en lui demandant la restitution de ces biens, soustraits frauduleusement, au Royaume du Dahomey, par la violence, en 1892.
Aux yeux du ministre béninois, cette restitution est un « acte de justice mémoriel posé par les Présidents Macron et Talon ( …), d’un moment de renforcement de la coopération et d’approfondissement de la compréhension qui existe la France et le Bénin».
Pour les Béninois, a poursuivi le ministre, « c’est juste que leurs biens qui leur ont été rachetés pendant la colonisation retournent sur leur terre d’origine. Les ressortissants de cet ancien royaume d’Abomey se réjouissent de l’aboutissement heureux de cette bataille ».
Le Ministre béninois des Affaires étrangères et de la Coopération a en outre indiqué que ces trésors royaux qui ont à la fois valeur religieuse et culturelle fortes représentent énormément pour le peuple béninois.

Cérémonie d’accueil

Après 129 ans d’absence, ces œuvres d’art ont été accueillies au Benin, au cours d’une cérémonie solennelle présidée par le chef de l’Etat le président M. Patrice Talon, en présence de plusieurs d’autorités politiques administratives, militaires, religieuses et coutumières du pays. Ces œuvres seront d’abord exposées pendant deux mois, dans la salle du peuple au palais de de la République « pour imprimer la symbolique de leur appartenance à toute la nation béninoise, désormais », a souligné Monsieur Agbenonci. Après ces deux mois d’exposition au grand public au palais de la Marina, ces œuvres seront transférées au musée de la mémoire de l’esclavage, à Ouidad, au Ford portugais de la villa du gouverneur, réhabilitée à cet effet. Ces trésors y resteront pendant deux années avant d’être transférés définitivement au musée de l’épopée des Amazones et des Rois du Dahomey qui sera construit à Abomey, selon les normes internationales, a encore précisé Aurélien Agbenonci.
Au demeurant, la France s’est engagée à restituer les œuvres d’art à plusieurs autres pays africains, notamment la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Tchad, le Mali, l’Ethiopie et à Madagascar.

Le ministre Agbenonci au micro de Françoise Niamien
10 novembre 2021, 15:44