Recherche

Vatican News
 Responso umanitario di Caritas Belgio nella provincia di Kasai

Sierra Leone : Appel de Caritas pour les personnes déplacées de Kroo Bay

Dans un message rendu public dimanche 3 octobre 2021, Caritas Sierra Leone a lancé un appel à l’aide pour les personnes victimes de l’incendie de septembre dernier.

Donatien Nyembo SJ – Cité du Vatican

«Un véritable enfer» : c'est ainsi que Caritas Sierra Leone définit le dramatique incendie qui, le 20 septembre, a détruit Kroo Bay, l'un des bidonvilles de la périphérie de Freetown, la capitale. Le bilan est d'au moins 137 maisons détruites et plus de 500 personnes déplacées. Une situation qui, à ce jour, «reste insupportable», souligne l'organisation caritative dans une note publiée le 3 octobre, appelant à «un soutien immédiat et une action urgente pour sauver la vie des enfants, des femmes, des mères enceintes et allaitantes, des adolescents, des personnes handicapées, des personnes âgées et des étudiants». Tous ont «désespérément besoin d'une aide urgente», poursuit la note, «c'est-à-dire de nourriture, d'un abri, de vêtements, d'un rétablissement après un traumatisme et d'un soutien éducatif».

L’heure est à l’action

«Aucune aide n'est trop petite pour eux», réitère l'organisation caritative, qui attribue l'incendie à «un mauvais aménagement urbain et à la surpopulation» de la zone suburbaine. En attendant, depuis le 25 septembre, Caritas Freetown prépare et distribue des repas chauds à plus de 500 personnes, en particulier aux nombreux enfants vivant dans la région. «Un repas chaud quotidien», explique Ishmeal Charles, directeur ad interim de l'organisation caritative, «est essentiel pour de nombreux mineurs, car aujourd'hui les chefs de famille ne peuvent pas travailler et ont donc un revenu pour subvenir à leurs besoins. Des femmes de la communauté locale ont été appelées à travailler avec Caritas pour s'assurer que les repas sont préparés avec des produits locaux et sont aussi proches que possible de ce que les enfants mangent habituellement».

Une énième incendie

Ce n'est pas la première fois que Freetown connaît un tel drame : le 24 mars, un incendie soudain a frappé Susan's Bay, un bidonville construit avec de la tôle et des matériaux de récupération et dont les quelque 11 000 habitants sont engagés dans le commerce informel et la pêche. Grâce à sa situation, la baie est le lieu de débarquement de centaines de canots qui déchargent chaque jour des marchandises provenant de l'arrière-pays, notamment du charbon ou des légumes, destinés aux marchés centraux. L'incendie de ces derniers mois a déplacé 7 000 personnes et en a blessé 400. La Caritas locale n'a pas manqué de leur venir en aide, en leur fournissant jusqu'à 3 000 repas par jour et en mettant en place sept points de distribution d'aide, notamment de la nourriture, de la vaisselle, de l'eau potable, des couvertures et des vêtements de base.

Caritas Sierra Leone

Créée en 1981 par la Conférence des évêques de Sierra Leone, la Caritas Nationale a concentré ses efforts, surtout dans les années 1990, pour répondre aux besoins de la population victime de la guerre civile qui a dévasté le pays de 1991 à 2002, en raison du violent affrontement entre les forces gouvernementales et les rebelles du Revolutionary United Front. L'organisation se concentre plus particulièrement sur les «enfants soldats», en essayant de les libérer du recrutement forcé.

Aujourd'hui, Caritas Sierra Leone est fermement engagée non seulement dans des initiatives de rétablissement de la paix, mais aussi dans des projets qui aident la population : par exemple, un travail spécifique est réalisé dans le domaine de la prévention du VIH/SIDA, ainsi que dans le domaine de la sécurité alimentaire, de la promotion de la jeunesse, de la protection de l'environnement et de l'éradication de la pauvreté et de l'inégalité des sexes.

05 octobre 2021, 16:42