Recherche

Vatican News
SAFRICA-ESKOM/

Togo : Un programme éducatif pour les enfants

Un programme éducatif pour les enfants contre toutes les formes de violence sexiste a été lancé grâce au Conseil œcuménique des Eglise, COE en sigle.

Service Français-Afrique

Le programme éducatif publié par le Conseil œcuménique des Eglises et adoptées au Togo pour aider les enfants de 7 à 12 ans à lutter contre toutes les formes de violence s'intitule « Parce que Dieu m'aime : affirmer ma valeur en Christ ».

Rédigé en français, rapporte le portail du COE, il a été édité par Yvette A. Kelem et Blandine E. Ackla et a été conçu, principalement, pour être utilisé par les églises et les groupes religieux en Afrique. « Il est temps d'envoyer un message d'inclusion à tous les enfants et de se montrer prêt à leur témoigner de l'amour », a déclaré M. Kelem.

L'un des objectifs du programme, a ajouté M. Ackla, est de contribuer à déconstruire les normes et à inspirer des attitudes sûres et positives pour aider les enfants à faire des choix judicieux. Le programme, qui est présenté aux éducateurs et aux représentants des églises dans le cadre d'ateliers en ligne et en face à face, est une proposition d'éducation chrétienne qui encourage les enfants, les adolescents et les jeunes à s'engager pleinement pour devenir des défenseurs de la non-violence dès leur plus jeune âge.

Les plus jeunes enfants reçoivent un enseignement en 15 leçons. « Chaque enfant a un potentiel et un talent que nous devons découvrir, car il peut servir Dieu et transformer le monde », a déclaré Ayoko Bahun-Wilson, coordinatrice régionale des initiatives œcuméniques du COE contre le VIH et le sida en Afrique de l' Ouest.

Avec la pandémie de Covid-19, la violence sexuelle et sexiste a augmenté dans le monde entier. En l'espace de six mois, de mars à août 2020, le Kenya a enregistré au moins 5 000 grossesses chez des filles et des adolescentes, et au moins 2 200 cas de violence contre les femmes et les filles ont été signalés au Burkina Faso , au Cap-Vert, au Cameroun, en République du Congo, au Tchad et au Togo.

08 septembre 2021, 12:42