Recherche

Vatican News
Père Rigobert Minani Bihuzo, SJ Coordonnateur du REBAC Père Rigobert Minani Bihuzo, SJ Coordonnateur du REBAC 

Les catholiques d’Afrique se lèvent pour la forêt du bassin du Congo

Dans un entretien accordé à Vatican News, le père Rigobert Minani SJ, coordonnateur régional du Réseau Ecclésial du Bassin du Congo (REBAC), détaille les objectifs de ce programme du SCEAM. Il évoque également la vidéo conférence internationale organisée le 20 septembre 2021 dans le cadre de la saison de création 2021, en collaboration avec le mouvement Laudato Si’.

Donatien Nyembo SJ – Cité du Vatican

Créé en Octobre 2015 à Kinshasa, avant la Cop 21, le Réseau Ecclésial du Bassin du Congo souhaite répondre à l’appel du Saint-Père et soutenir par des actions concrètes la sauvegarde de notre maison commune conformément à la lettre encyclique Laudato Si’. La création du Réseua suit un atelier consultatif organisé à l’initiative de la Commission Justice, Paix et Développement et de Caritas Africa (deux Structures des Conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar, SCEAM) et de l’Apostolat social des jésuites en Afrique. Ce programme du SCEAM est appliqué en Afrique centrale dans le bassin du Congo qui couvre six pays à savoir: Cameroun, Congo-Brazzaville, Centrafrique, Gabon, Guinée équatoriale et République Démocratique du Congo.

Le REBAC relaye le message du Pape de manière à inciter chaque habitant du bassin du Congo à s’imprégner des questions liées à l'environnement et aux changements climatiques. Il s’agit de s’engager pour «un bassin du Congo émergent où tous (du Nord au Sud, les peuples autochtones, les communautés locales et les générations actuelles et à venir) ont accès à une meilleure vie grâce à une gestion responsable et durable des ressources naturelles, notamment les ressources énergétiques, halieutiques, biologiques, forestières et animales disponibles».

Le contexte

Le bassin du Congo est, à n’en point douter, l’une des zones majeures de biodiversité restantes sur la Terre. Il s’étend sur plus de 2 millions d’hectares et englobe la deuxième grande forêt tropicale. Mosaïque de forêts, de savanes, de marécages, de rivières et de forêts inondées, le bassin du Congo déborde de vie: c’est à proprement parler un des poumons de la planète.

Force est de remarquer que cet écosystème se vide à un rythme effréné à cause des activités humaines favorisant la déforestation de la région, la destruction des habitats fauniques et les conflits.

C’est pourquoi le réseau territorial du REBAC lutte contre le déclin de la biodiversité et le changement climatique en amont des négociations internationales.

Un webinaire en marge de la saison de la création

Dans le cadre de ses activités de la saison de la Création –du 1er septembre au 4 Octobre 2021–, le REBAC, en collaboration avec le Mouvement Laudato Si’, a organisé une visioconférence le lundi 20 septembre 2021, sur le thème : «A la veille de la Cop 26, les catholiques d’Afrique se lèvent pour la forêt du bassin du Congo».

Ce webinaire international a traité des sujets divers tels que l’importance d’une vie en harmonie avec le monde sauvage, le soutien aux peuples autochtones, la protection des tourbières et la lutte contre le changement climatique, le danger de l’industrie extractive, etc.

Cette conférence virtuelle a mis en lumière les nombreux défis à relever dans le combat contre le changement climatique. Les habitants du bassin du Congo sont appelés à agir pour la protection de notre maison commune en général et, en particulier, pour la sauvegarde des écosystèmes de cette région.  La saison de la création et le septennat d’actions laudato Si’  (LaudatoSiActionPlatform.org) donnent une opportunité de participer aux efforts du Saint Père et des millions d’autres chrétiens, hommes et femmes de bonne foi pour sauver notre maison commune. 

Une pétition pour soutenir le Pape

Le REBAC a lancé la pétition « santé de la terre, santé de l’humanité», dans le but de soutenir la position du Pape François en novembre 2021 à la Cop 26 car, croit le Père Minani, «lorsque les chrétiens se réunissent en traduisant leur foi en actions des miracles se produisent».

Père Minani SJ, Coordinateur REBAC

 

30 septembre 2021, 12:32