Recherche

Vatican News
1628337721706.jpg

Soudan du Sud: deux religieuses tuées dans une embuscade à Juba

Deux religieuses sud-soudanaises figurent parmi les cinq personnes tuées, le lundi 16 août 2021, dans une embuscade le long de l'autoroute qui relie la capitale soudanaise Juba à Nimule, à la frontière avec l'Ouganda.

Camille Mukoso, SJ – Cité du Vatican

Encore une fois, la route reliant Juba à Nimule a été la cible d'une attaque imputable à des hommes armés non identifiés. Lundi 16 août, deux religieuses de la Congrégation du Sacré-Cœur y ont laissé leur vie. Les défuntes sœurs, Mary Daniel Abut et Regina Roba, rentraient à Juba après avoir participé à la célébration du centenaire de la création d’une paroisse à Loa dédiée à Notre-Dame de l'Assomption. Accompagnées de quelques sœurs et de fidèles, les deux disparues voyageaient dans un bus qui a été attaqué par des hommes armés non autrement identifiés. L’annonce de leur mort a été faite par le secrétaire général de l'archidiocèse de Juba, le père Samuel Abe, dans une déclaration officielle confirmée par les autorités soudanaises compétentes.

Des accidents à répétition

Ce n'est pas la première fois que de tels accidents se produisent sur cette route, faisant plusieurs victimes et entraînant de graves conséquences pour la population, notamment les habitants de Juba, la capitale soudanaise. En effet, la plupart des marchandises qui approvisionnent les marchés de la capitale, y compris les denrées alimentaires, passent par cet axe routier. Les dommages causés par ces accidents à répétition se mesurent lorsqu’on sait qu’au Sud-Soudan, la production de denrées alimentaires est sinon rare, du moins totalement insuffisante pour répondre aux besoins de la population. Mais, l'instabilité sur cette «route de la mort» s'est accrue progressivement en raison des conflits entre l'armée gouvernementale et les communautés locales.

La proximité du Pape

Pour compatir avec les fidèles chrétiens de Juba, le Pape a envoyé un télégramme, signé par le cardinal secrétaire d'État Pietro Parolin, à Mgr Mark KADIMA, nonce apostolique a.i. au Sud-Soudan. François présente ses sincères condoléances à la famille religieuse et biologique de défuntes sœurs à la suite de cet acte de violence insensé. Confiant que leur sacrifice fera avancer la cause de la paix, de la réconciliation et de la sécurité dans la région, le Pape prie pour leur repos éternel et le réconfort de ceux qui pleurent leur perte. Suite à cette attaque meurtrière, les institutions de l'archidiocèse de Juba resteront fermées pendant quatre jours afin de permettre au peuple de Dieu de la métropole de pleurer les deux religieuses assassinées le lundi 16 août 2021. 

18 août 2021, 12:19