Recherche

Vatican News
2018.10.24 CAMEROUN: MGR SAMUEL KLEDA (PHOTO ARCHIVE) 2018.10.24 CAMEROUN: MGR SAMUEL KLEDA (PHOTO ARCHIVE) 

Cameroun: Mgr Samuel Kleda s’insurge contre la dépravation des mœurs

La diffusion non consensuelle d'images intimes, la prostitution, l'exploitation sexuelle, la pornographie, l'inceste, la pédophilie, etc. sont devenues des véritables fléaux. Mgr Samuel Kleda condamne, avec la dernière énergie, ces actes immoraux qui gangrènent la société camerounaise et appelle au respect de la dignité humaine.

Camille Mukoso, SJ (avec Aciafrica) – Cité du Vatican

Dans une lettre pastorale publiée le dimanche 8 août 2021, l'archevêque de Douala au Cameroun, Mgr Samuel Kleda, a exprimé ses inquiétudes face aux signes tangibles de déclin des valeurs morales: la diffusion de vidéos obscènes sur les réseaux sociaux. Pour l'archevêque de Douala, cette pratique contre la pudeur et les bonnes mœurs prend chaque jour des proportions inquiétantes dans la société camerounaise et est en contradiction ouverte avec la Parole de Dieu et les valeurs ancestrales.

Un ajout à la kyrielle d’actes immoraux

Ces actes, souligne le prélat camerounais, s'ajoutent à la longue liste d'actes irresponsables et immoraux dans tout le pays. Mgr Kleda cite la publication en ligne d'images de personnes malades ou décédées, le cyber-harcèlement, l'initiation des jeunes à des mœurs perverses par le biais des feuilletons, la prostitution, l'exploitation sexuelle, la pornographie, l'inceste, la pédophilie et les crimes rituels comme autant d'illustrations des atteintes à la dignité de la personne humaine au Cameroun.

Pourquoi tirer la sonnette d’alarme ?  

Le 16 juin dernier, le scandale de la sextape impliquant le commentateur sportif camerounais Martin Camus Mimb s'est propagé sur les médias sociaux, suscitant une condamnation générale. En juillet, des gendarmes ont été arrêtés à Douala après avoir enregistré et partagé des vidéos des jeunes gens nus dans une résidence privée du quartier Bonamoussadi. Le ministre camerounais de la défense avait alors ordonné leur arrestation.

La dignité humaine au centre de la doctrine

Pour l’archevêque de Douala, il ne fait l’ombre d’aucun doute que l'enregistrement et la diffusion d'images ou de vidéos indécentes, choquantes ou violentes par le biais des médias sociaux ou d'autres plateformes portent gravement atteinte à la dignité humaine, à l'intégrité physique et morale, à la pudeur, à la morale publique et à la décence.

Ces blessures morales, explique Mgr Kleda, sont causées, entre autres, par la dépravation généralisée des mœurs, le relativisme moral, l'hédonisme, le manque de modèles et de valeurs, et la crise des valeurs morales ». Et d’ajouter: «la dignité de la personne humaine est le cœur et le fondement de toute la doctrine sociale de l'Église. Une société juste ne peut être atteinte que par le respect de la dignité transcendante de la personne humaine».

Une voie de sortie

Pour mettre fin à ce fléau, Mgr Samuel Kleda lance un appel vibrant à tous les Camerounais pour qu'ils s'impliquent dans le redressement moral dont leur pays a besoin, pour restaurer la dignité de la personne humaine, les valeurs morales et la citoyenneté responsable. En même temps, il exhorte le gouvernement à intensifier la lutte contre la cybercriminalité, à sensibiliser à la citoyenneté responsable, à promouvoir l'éducation morale dans les écoles et dans la communauté et à punir sans complaisance les auteurs de tels actes.

 

11 août 2021, 12:21