Recherche

Vatican News
 Mgr Célestin-Marie Bawilima Gaoua, évêque de Sokodé/Togo Mgr Célestin-Marie Bawilima Gaoua, évêque de Sokodé/Togo 

Togo : Engagement des évêques pour le dialogue œcuménique et interreligieux

Mgr Célestin-Marie Gaoua, évêque de Sokodé, chargé de la culture, de l'œcuménisme et du dialogue interreligieux, a exprimé le désir des évêques togolais à s’engager davantage en faveur du dialogue de manière à favoriser la collaboration et la fraternité entre les togolais.

Donatien Nyembo SJ – Cité du Vatican

Collaboration et fraternité, ce sont les deux pierres angulaires sur lesquelles repose le travail du Conseil pour la culture, le dialogue interreligieux et l'œcuménisme de la Conférence épiscopale du Togo, CET en sigle. Dans une interview, Mgr Célestin-Marie Gaoua, évêque du diocèse de Sokodé, chargé au sein de la conférence épiscopale, de la culture, de l'œcuménisme et du dialogue interreligieux, a illustré ses activités, soulignant l'importance d'un dialogue constant entre les catholiques togolais, les protestants ainsi que les musulmans vivant dans le pays. Un dialogue qui, explique-t-il, s'articulerait dans de nombreuses initiatives culturelles sur le territoire, visant également à la découverte de talents, et dans des gestes de grande importance, comme la visite que la CET a effectuée, en mai, au siège de l'Union nationale des musulmans, à l'occasion du Ramandan.

L’engagement des évêques

On notera, par ailleurs, le soutien des évêques à toutes ces activités interreligieuses en faveur de la cohésion sociale : « Depuis quelques années », dit Mgr Gaoua, « nous organisons des sessions thématiques sur ce point, et nous constatons qu'elles ont un grand impact sur les relations entre les croyants de différentes confessions ». Mais il reste encore de nombreux défis à relever, estime Mgr Gaoua. A titre d’exemple, il y a « celui de mieux finaliser la structure du Conseil, afin de le rendre parfaitement fonctionnel à sa mission ». La tâche s’annonce difficile, étant donné aussi « la situation sanitaire critique causée par le Covid-19 » qui, a provoqué, jusqu'à présent, près de 14 000 infections et 130 décès au Togo.

Une équipe nationale pour la culture et le dialogue

L’évêque de Sokodé souhaite aussi,la création « d'une équipe nationale pour la culture, le dialogue interreligieux et l'œcuménisme ». De cette façon, conclut-il, « il sera possible d'organiser des réunions formelles pour atteindre l'objectif de promotion de l'inculturation et de la diversité culturelle dans le pays ».

 

04 juillet 2021, 12:24