Recherche

Vatican News
Cardinale Laurent Monsengwo Pasinya

RD Congo : Des Hommages au cardinal Laurent Monsengwo Pasinya

L’archevêque émérite de Kinshasa, Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya s’est éteint dimanche 11 juillet à 81 ans, à Versailles en France. Les politiques congolais et les évêques africains saluent la mémoire d’un homme passionné pour la justice.

Donatien Nyembo SJ – Cité du Vatican

Les hommages fusent de partout, en République démocratique du Congo et ailleurs, après la mort du cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque émérite de Kinshasa.

Les premiers hommages viennent de Fridolin Ambongo, son successeur au siège apostolique de Kinshasa qui avait, dans un entretien accordé à Vatican News, salué un homme qui a consacré sa vie à la construction «d’un monde plus juste».

Cardinal Ambongo sur Cardinal Monsengwo

Les hommages de la classe politique congolaise

Toute la classe politique congolaise s’accorde sur le fait que le cardinal Monsengwo était un pilier de la démocratisation de leur pays.

Le président congolais Félix Antoine Tshisekedi a rendu hommage à « un prince de l’Église qui œuvra longtemps au service du peuple ». Pour sa part, Martin Fayulu, le principal opposant a qualifié le prélat de « ciment de la cohésion nationale ». L’ancien vice-président Jean-Pierre Bemba gardera de lui « l'image d'un Père enjoué, altruiste et dévoué pour l'Église du Congo », et l’ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, celle d’un berger courageux attaché à cultiver l’amour entre tous les Congolais. Pour Barnabé Kikaya, du camp du président honoraire Kabila,  Monsengwo était « un grand homme et un fin acteur politique ». 

Interview Cardinal Monsengwo 3 janvier 2018

Une grande perte pour l’Eglise africaine

« En recevant cette triste nouvelle aujourd'hui », a déclaré le cardinal Ambongo, « nous avons tous le sentiment d'avoir perdu quelque chose de précieux qu'il faudra du temps pour combler. » La disparition du cardinal congolais constitue une immense perte non seulement pour l’Eglise congolaise mais également pour l’église africaine et même l’église universelle. C’est ce que pense Mgr Matthieu Madega, évêque de Mouila au Gabon, pour qui la mort de Monsengwo laisse un vide aussi bien dans l’église d’Afrique et le SCEAM que dans l’église universelle.

« Après avoir appris la nouvelle de la mort du Cardinal Monsengwo, nous avons été émus. C’est un grand homme que nous avons eu à connaitre, aussi bien pendant les sessions du synode qu’au cours de ses visites à Libreville (...) Nous adressons d’abord nos condoléances à la conférence épiscopale nationale de la RDC ainsi qu’à sa famille biologique ; et nous nous unissons à tous ceux qui  veulent offrir le sacrifice de la messe pour le repos de son âme. Son éminence s’en va, il laisse un vide aussi bien l’église du Congo, pour l’Afrique et le SCEAM que pour l’église universelle. »

Mgr Madega sur le cardinal Monsengwo

C’est aussi l’avis de Mgr Laurent Lompo, archevêque de Niamey au Niger : « Je retiens que c’est une grande figure de l’église catholique, son départ laisse un grand vide dans l’église africaine en général et d’une manière particulière dans l’église congolaise (…) A travers sa vie et son franc-parler, je peux me permettre de dire qu’il a révolutionné l’église et la société congolaises. Il ne mâchait pas ses mots  quand il fallait dénoncer, redresser, surtout dans le cadre de la justice. »

« Que le Seigneur l’accueille dans sa demeure éternelle afin qu’il puisse prier pour l’Eglise Catholique en générale et pour l’Église du Congo et surtout en ce moment pour la sous régions ouest-africaine en proie à une insécurité grandissante. », a-t-il prié. « Cardinal Laurent Monsengwo que le Seigneur t’accueille dans sa demeure éternelle et que de là-haut puisse prier pour le renouveau de l’Eglise », a conclu Mgr Lompo. 

Mgr Lompo sur le cardinal Monsengwo
12 juillet 2021, 15:18