Recherche

Vatican News
Le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya. Le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya. 

RDC : Appel aux prières pour la santé du cardinal Monsengwo Pasinya

Des prières sont sollicitées en République démocratique du Congo pour le prompt rétablissement de l'archevêque émérite de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, qui se trouve dans «un état préoccupant».

Donatien Nyembo SJ – Cité du Vatican

Dans un message du dimanche 4 juillet 2021, le cardinal Fridolin Ambongo invitait les fidèles «à prier pour notre archevêque émérite, le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya». L’invitation du cardinal de Kinshasa complète le communiqué du chancelier de l'archidiocèse indiquant que le cardinal de 81 ans, malade, pourrait être évacué du pays pour recevoir un traitement «approprié à l'étranger», selon les termes de l’abbé Georges Njila.

Le cardinal Monsengwo, dont la renonciation au gouvernement apostolique de Kinshasa avait été acceptée par le Pape François en novembre 2018, est connu pour son franc-parler et pour son engagement au sein de l’Église et de la société congolaise.

Monsengwo primé en Février 2021

En février dernier, le Comité de coordination des laïcs (CLC) de la RDC a reconnu ce docteur honoris causa de l’Institut catholique de Paris en 2013, pour ses «actes concrets et exceptionnels», en lui décernant le prix du mérite du grand citoyen Bakanja-Kimbangu. En recevant ledit prix, l’archevêque émérite de Kinshasa avait déclaré : «Le titre de ce prix par lequel vous honorez le Dr Mukwege et moi-même est frappant. Bakanja-Kimbangu fait coexister pacifiquement un catholique bienheureux et un fondateur de religions traditionnelles africaines.»

Le parcours de l’homme d’Église

Ordonné prêtre en 1963, puis évêque en février 1980 par le Pape Jean-Paul II, le cardinal a occupé diverses fonctions, notamment celles d'évêque auxiliaire d'Inongo, évêque auxiliaire de Kisangani, archevêque de Kisangani et archevêque de Kinshasa. Il aussi été le président du SCEAM, le symposium des conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar.

Le cardinal congolais, qui a été membre du Conseil des cardinaux chargés de conseiller le Pape, a été élevé au rang de cardinal le 20 novembre 2010 par Benoît XVI. Il avait quitté le Conseil des cardinaux en octobre 2018, un mois avant de prendre sa retraite en tant qu'ordinaire local de Kinshasa.

Signalons que le cardinal Monsengwo est  un théologien bibliste. Il est même le premier Africain à avoir obtenu un doctorat en Écriture Sainte à l’Institut biblique pontifical de Rome.

L’homme engagé pour sa patrie

L’homme est aussi connu pour son combat politique dans son pays. On se souvient encore de son discours virulent le 2 janvier 2018, deux jours après que le régime de Joseph Kabila avait durement réprimé une manifestation de catholiques, faisant au moins cinq morts. «Il est temps que la vérité l’emporte sur le mensonge systémique, que les médiocres dégagent et que règnent la paix, la justice en RD-Congo», avait tonné l’archevêque émérite de Kinshasa, marquant ainsi le début du combat acharné de l’Église du Congo contre un troisième mandat de Joseph Kabila. Un combat dont elle est sortie vainqueur puisqu’il y a eu une alternance politique de fait.

 

05 juillet 2021, 14:49