Recherche

Vatican News
2020.12.17 Vescovi cattolici del Ghana con nunzio apostolico

Ghana : Les évêques encouragent la population à participer au recensement national

La Conférence épiscopale du Ghana encourage les fidèles à participer au recensement national de la population et des logements qui a débuté dans le pays le 27 juin.

Donatien Nyembo SJ - Cité du Vatican

Dans une note signée par leur président, l'archevêque de Tamale, Monseigneur Philip Naameh, les évêques du Ghana exhortent les citoyens à « saisir cette opportunité » et à la considérer comme « un exercice pour le bien commun de la nation », dont le succès dépend « de la collaboration de tous, au-delà de nos différences ». « Les données qui seront recueillies, souligne la note, seront importantes pour la planification du développement national, régional, local et de district de notre pays. Mais pas seulement : les évêques rappellent que le recensement « permettra également de mieux connaître la population catholique du Ghana ».

Des préoccupations légitimes

Les évêques reconnaissent les préoccupations légitimes en matière de sécurité exprimées par certains Ghanéens au sujet des opérations d'enregistrement et rassurent donc les fidèles : « Avec l'assurance des différentes agences responsables, en particulier le Ghana Statistical Service, nous sommes convaincus que des garanties ont été mises en place pour que nul ne soit victime des personnes sans scrupules qui pourraient se présenter comme des agents de recensement, sans l'être du tout ». Il demeure que la conférence épiscopale ghanéenne invite les citoyens à être toujours vigilants, afin de protéger la sécurité de leurs familles.

Les évêques ont également encouragé le gouvernement et tous les organismes concernés qui font de leur mieux pour réaliser le comptage même en période de pandémie de Covid-19.

Une seconde invitation

Les prélats ne sont pas à leur première invitation, en ce qui est du recensement. Rappelons que déjà en mai, à l'issue de l'Assemblée plénière qui s'est tenue à Accra, la Conférence épiscopale avait invité les citoyens à participer au recensement, le définissant comme « une occasion d'exercer sa responsabilité civique et de contribuer au développement du pays ». « Nous lançons l'appel selon lequel personne ne doit être laissé de côté, mais tous doivent être comptés et pris en compte », avaient écrit les évêques le mois dernier.

Le recensement du Ghana se poursuivra jusqu'au 11 juillet et sera le troisième de l'histoire du pays à recueillir des données à la fois sur la population et sur le logement. Les dernières estimations, datant de 2019, parlent de 30 280 811 habitants à travers le pays. Celui qui est en cours est le cinquième comptage national depuis 1960, date à laquelle le pays africain est devenu indépendant du Royaume-Uni.

30 juin 2021, 21:37