Recherche

Vatican News

RD Congo : les Jésuites ont ouvert l’année ignatienne à Kinshasa

Les Jésuites de la Province d’Afrique Centrale ont ouvert le 20 mai 2021, comme toute la Compagnie de Jésus à travers le monde, l’année ignatienne commémorant la conversion de leur fondateur Ignace de Loyola, par une célébration eucharistique à la paroisse Sacré-Cœur de Kinshasa.

Jean-Pierre Bodjoko, SJ* (avec Jean-Baptiste Malenge, OMI) - Cité du Vatican

L’archevêque métropolitain de Kinshasa et administrateur apostolique de Kisantu, le Cardinal Fridolin Ambongo, a  recommandé aux jésuites et aux membres de la famille ignatienne, dans son homélie, de bannir tout ce qui divise. Il a fait cette recommandation au cours de la messe qu’il a présidée le jeudi 20 mai 2021, dans l’église paroissiale du Sacré-Cœur de Kinshasa-Gombe.

Une expérience d’échec peut découler un changement radical

Il y a 500 ans, le 20 mai 1521, a rappelé le Cardinal Ambongo, « se blessait Saint Ignace de Loyola par boulet de canon, alors qu’il voulait défendre Pampelune. Ce fut pour lui un échec important quant à la façon dont il imaginait son avenir avec des exploits mondains. Cependant, cet échec s’est avéré n’être qu’apparent. Il a déclenché un processus de conversion, qui a conduit Ignace à avoir de plus grands rêves, non plus centrés sur lui-même, mais plutôt sur Dieu. La blessure de Pampelune montre comment d’une expérience d’échec peut découler un changement radical.  Ce processus de conversion long et complexe a aidé saint Ignace à voir toute chose nouvelle en Christ. C’est ce que vous avez d’ailleurs retenu comme la devise pour cette Année Ignatienne ».

Le Cardinal Ambongo n’a pas aussi manqué d’inviter les fils de Saint Ignace de Loyola « à prier et à travailler pour une vraie unité des Congolais, pour l’unité des chrétiens, pour l’unité au sein de nos Institutions religieuses. »

De même, il leur a rappelé de passer par la voie de l’éducation qui est un des piliers de leur charisme.

Temps de grâce, du salut, de conversion

A la fin de cette messe, l’archevêque de Kinshasa a déclaré l’ouverture solennelle de l’année ignatienne marquant, jusqu’en juillet 2022, les 500 ans de la conversion d’Ignace de Loyola, le fondateur des jésuites.« Je souhaite que l’année ignatienne soit un véritable temps de grâce, le temps du salut, le temps de conversion et une opportunité qui invite les jésuites, et tous ceux et celles qui partagent l’idéal ignatien, à s’ouvrir à l’expérience de la conversion au sens d’une meilleure connaissance du Christ».

L’année ignatienne sera jalonnée par des décisions, des résolutions et des activités spirituelles et culturelles. Le père Gilbert Mbambi, coordinateur de l’année pour la province d’Afrique centrale, réunissant la République démocratique du Congo et l’Angola, en a retenu deux majeures : pour le grand public, un pèlerinage à Mbanza-Kongo en Angola, l’un des plus anciens sites où Ignace de Loyola lui-même envoya des jésuites au seizième siècle ; et une attention aux jeunes, avec la réhabilitation d’un centre pour jeunes à Kisantu ».

Twitter : @JPBodjoko E-mail : jeanpierre.bodjoko@spc.va

22 mai 2021, 17:16