Recherche

Vatican News

Cameroun : les tout-petits rendent hommage au Cardinal Tumi

Environ 500 enfants de l’archidiocèse de Douala ont pris part, le 13 mai 2021, à la toute première édition du festival dénommé « Fescokids ».

Jean-Pierre Bodjoko, SJ* (avec Sr Paule Valérie Mendogo) - Cité du Vatican

Agés de 5 à 12 ans et venus de 15 paroisses de l’archidiocèse de Douala, ces enfants ont fait chanter et danser un public de plus de 1000 personnes, rassemblées dans l’amphithéâtre de l’université catholique Saint Jérôme de Douala.

À travers des chants liturgiques, folkloriques, des interprétations musicales et des danses traditionnelles, les tout-petits ont exprimé leur reconnaissance au Cardinal Christian Tumi, archevêque émérite de Douala, décédé le 3 Avril 2021. Laurette Ngankam, responsable diocésaine de l’enfance, dans l’aumônerie de l’enfance et de la jeunesse de Douala a déclaré : « le Cardinal Christian Tumi aimait particulièrement les enfants. Nous qui sommes responsables d’enfants dans les paroisses, chaque fois qu’il venait, il avait toujours un mot pour les tout-petits. Il dansait avec eux et était proche d’eux. Alors on s’est dit, il est parti juste avant la tenue de ce premier festival auquel il aurait aimé participer. On le lui a donc dédié, pour célébrer sa vie ».

Mettre en place le maximum de groupes et de mouvements d’enfants

Le festival des chorales d’enfants est une initiative pensée pendant 5 années. « L’idée naît du fait que les enfants ne sont pas autant épanouis que les jeunes dans les différentes paroisses. En général, l’accent est mis sur les jeunes. Quant aux tout-petits, ils sont avec leurs parents, et on leur demande de se taire. L’organisation que nous avons mise sur pied, en termes de gestion des tout-petits, est de mettre en place le maximum de groupes et de mouvements d’enfants dans l’Église pour permettre aux enfants de s’exprimer et de montrer leur amour pour leur ami Jésus. Et donc, cette première édition va nous permettre de développer davantage de groupes d’enfants dans l’Église et d’impliquer les enfants dans la vie de l’Église », a fait savoir Laurette Ngankam.

Pour sa part, Flavie Mabe, coordinatrice diocésaine du mouvement ACE COP Monde à Douala, a déclaré : « dans notre monde, nous remarquons que l’enfant est assez marginalisé. Or, le Christ dit laissez venir à moi les tous petits. En plus, l’enfant est l’homme de demain, le prêtre de demain, le laïc de demain, la religieuse de demain. C’est pourquoi, nous nous battons pour les tout-petits, parce que c’est avec eux que le monde de demain va se construire ».

La toute première édition du festival de chorales d’enfants rentre donc dans l’histoire comme le début d’une série d’activités d’évangélisation en faveur des tout-petits.

Le Cardinal Ntumi est décédé le 3 avril 2021, après une vie remplie au service de Dieu et des hommes. Pour Boris Ndifon, « c’était un homme de justice. Il était toujours prêt à encourager, à nous demander de faire confiance à Dieu, et d’être de bons enfants de Jésus Christ ».

De son côté, Ayanga Brian aussi fait savoir que « le Cardinal Tumi était notre Grand-père. Il nous encadrait tous. Il a toujours parlé de la paix. Il était posé et courageux. C’était un héros pour la jeunesse ».

Twitter : @JPBodjoko E-mail : jeanpierre.bodjoko@spc.va

17 mai 2021, 22:54