Recherche

Vatican News
2020.01.28 Maddona di Fatima Pellerinaggio a Nicaragua. Giubileo mariano 2020.01.28 Maddona di Fatima Pellerinaggio a Nicaragua. Giubileo mariano  (Lazaro Gutierrez fotografo della archidiocesi di Managua )

R.D.Congo: Une nouvelle supérieure générale des sœurs Filles de Marie de Molegbe

Au cours de leur chapitre général les Sœurs Filles de Marie du diocèse de Molegbe ont élu la sœur Pascaline Yepumba comme supérieure générale.

Service Français-Afrique (avec Jean-Baptiste Malenge, OMI) - Cité du Vatican

Le onzième chapitre général des Sœurs Filles de Marie du diocèse de Molegbe, dans la province du Nord-Ubangi, s’est clôturé le dimanche 21 mars par une messe présidée dans la l’église paroissiale saint Michel de Mobayi-Mbongo par l’archevêque de Mbandaka-Bikoro, Mgr Ernest Ngboko et concélébrée par l’évêque de Molegbe, Mgr Dominique Bulamatari.

Le chapitre général a élu un nouveau gouvernement pour la congrégation religieuse féminine du diocèse de Molegbe. Sœur Pascaline Yepumba, qui était intendante de Mgr Joseph Kesenge, évêque émérite de Molegbe, a été élue supérieure générale. La sœur Désirée Yeto sera la vicaire générale et les conseillères générales sont les sœurs Suzanne Dogo, Hortense Bambu et Brigitte Mosi.

Reconnaissante envers le Saint-Père

La nouvelle supérieure générale est toute reconnaissante, remerciant le Saint-Père qui a envoyé Mgr Ernest Ngboko ainsi que le père Roger Wawa et monsieur l’abbé Marcel Ndjondjo pour aider sa congrégation à résoudre de multiples difficultés.

Sœur Yepumba a demandé à ses consœurs de beaucoup prier pour le nouveau mandat et de garder l’unité, l’amour et l’observance de la Constitution de leur congrégation pour en préserver le charisme.

Profiter de la grâce : L’évêque exhorte les sœurs

A l’homélie de la messe, Mgr Ngboko a exhorté les Filles de Marie de Molegbe à profiter de la grâce infinie que Dieu leur a accordée durant le chapitre général, à accepter les résultats du chapitre comme dons de Dieu. « Désormais, avec les obédiences qui vont avoir lieu, la congrégation pourra repartir sur de nouvelles bases pour sauvegarder l'unité, l'amour et la cohésion pour préserver votre charisme », a souligné l’archevêque de Mbandaka-Bikoro.

Des « Aya Maria »

Pour rappel, les sœurs « AYA MARIA » c’est-à-dire, Filles de Marie forment une congrégation œuvrant dans le nord-ouest de la RD Congo, dans l’ex-province de l’Equateur et dans le diocèse de Molegbe. En 1923, quand le Père Basile Thangue, missionnaire de l’Ordre des Frères Mineurs Capucins était supérieur à Abuzi, un groupe des sœurs Franciscains de Herentals vint s’installer dans cette paroisse. Elles s’occupaient de l’éducation des Filles et donnaient des cours de catéchèse aux catéchumènes femmes adultes et filles. Assez vite, quelques filles, qui admiraient les mamans exprimèrent le désir de rester chez les sœurs et vivre comme elles. C’est là l’origine de cette congrégation à spiritualité mariale dont le charisme est d’être disponible au service des pauvres et des enfants nécessiteux, selon la parole du Christ : « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits, c’est à moi que vous l’avez fait ».

 

24 mars 2021, 11:45