Recherche

Vatican News

Cameroun: visite du cardinal Secrétaire d’État, Pietro Parolin

Le cardinal Secrétaire d’État, Pietro Parolin, séjourne au Cameroun depuis le jeudi 28 janvier 2021, pour une visite d’une semaine. Les préparatifs de cet évènement ont été organisés par l’Église locale, sous la supervision du Nonce apostolique au Cameroun et en Guinée Équatoriale, Mgr Julio Murat.

Jean-Pierre Bodjoko, SJ* (avec Sr Paule Valerie Mendogo) - Cité du Vatican

Le vendredi 29 janvier 2021, le cardinal Pietro Parolin s’est entretenu avec les évêques du Cameroun au siège de la Conférence épiscopale nationale à Mvolyé. Il a ensuite été reçu par le président camerounais, Paul Biya, au Palais de l’Unité, à Etoudi. Après l’audience avec le chef de l’État camerounais, le cardinal Pietro Parolin a visité le Foyer de l’Espérance de Yaoundé et a conclu sa journée par une rencontre avec le Premier ministre Joseph Dion Nguté.

Le Secrétaire d’État du Pape François procédera également au rite d’imposition du Pallium au nouvel archevêque de Bamenda, Mgr Andrew Nkea, le dimanche 31 janvier 2021 à Bamenda, au cours d’une célébration solennelle de l’Eucharistie.

Par ailleurs, le cardinal Parolin est très attendu par les corps enseignant et estudiantin de l’Université catholique d’Afrique centrale, auxquels il donnera une leçon magistrale sur la diplomatie du Saint-Siège. Par la suite, le cardinal Secrétaire d’État célébrera une messe le 2 février 2021 en la cathédrale Notre-Dame-des-Victoires de Yaoundé, entouré de tous les religieux du Cameroun, afin de marquer la Journée mondiale de prière pour la Vie consacrée.

Accueil à l’aéroport international de Yaoundé

À son arrivée au Cameroun le jeudi 28 janvier 2021, le cardinal Parolin a été accueilli par le chef du gouvernement, Joseph Dion Nguté, accompagné du gouverneur de la région du centre et d’autres autorités administratives du pays. Il y avait également à leurs côtés une dizaine d’évêques, parmi lesquels, le président de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun, Mgr Abraham Komè, son adjoint, Mgr Andrew Nkea, et l’archevêque métropolitain de Yaoundé, Mgr Jean Mbarga.

Après des tests de Covid-19 à chacun des membres des délégations citées, le cardinal Pietro Parolin a été salué par des représentants du clergé, des religieux, des mouvements et des associations diocésains. Dans le hall choisi pour la circonstance, trônait une grande icone de la Vierge, et la cérémonie d’accueil a été ponctuée de chants de la chorale du Sanctuaire marial de Nsimalen. 

Une visite d’État

Après quelques mots de bienvenue, le cardinal Parolin a remercié l’assistance pour son accueil chaleureux: «Je suis très heureux d’être avec vous. Nous allons demander à Dieu de bénir cette visite, de bénir le Cameroun et l’Église du Cameroun», a-t-il déclaré, avant de conclure par une prière à Dieu venu réconcilier le monde avec Lui, en Jésus Christ.  Pour sa part, le président de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun, Mgr Abraham Komè a relevé le sens de cette visite: «C’est d’abord une visite d’État. C’est un membre imminent de l’État du Vatican qui rend visite à l’État du Cameroun et, évidemment il se fait que cet État du Cameroun ait un lien naturel avec l’Église catholique. À ce titre donc, nous sommes très concernés par cette visite. Par ailleurs, c’est un frère évêque qui rend un service imminent au niveau de l’Église universelle qui nous rend visite. Donc, nous sommes très heureux et nous espérons que Dieu profitera de cette visite pour faire de belles choses pour notre pays».

Aux environs de 21h30, le cortège a quitté l’aéroport internationale de Yaoundé pour la nonciature apostolique, où l’attendait le reste des membres de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun, pour des agapes fraternelles.

Les attentes des fidèles

Des réactions liées à cette visite du Secrétaire d’État du Saint-Siège, indiquent que les fidèles ainsi que les hommes et les femmes de bonne volonté au Cameroun ont des attentes clairement affichées. À cet effet, le père Blaise Alix Mbezele, père Pallotin en mission à Mvolyé, estime que la visite du cardinal Parolin démontre que le Pape François envoie son légat, signe qu’il est avec les fidèles catholiques du Cameroun, de manière particulière, «parce qu’il se fait proche».

Pour sa part, un prêtre présent lors de l’accueil du cardinal Parolin a affiché son optimisme: «Quand le Saint-Père se fait représenter dans un pays, c’est toujours au bénéfice du pays visité. Donc nous attendons beaucoup de cette visite. Nous espérons qu’il y aura des réformes dans l’Église, pourquoi pas ? Nous allons voir ce que ça va donner. Mais nous sommes quand même très optimistes par rapport à cette visite».

«Ça nous fait chaud au cœur de voir le représentant personnel du Pape qui arrive chez nous. C’est une grande joie. Quant à mes attentes, étant donné que nous vivons une situation de Covid-19, je souhaite que cette visite soit une résurrection», a fait savoir une religieuse.

«Nous sommes fiers qu’il soit là, pour toute l’Église catholique romaine au Cameroun, en Afrique et dans le monde. Nous espérons que beaucoup de choses vont changer», a déclaré une fidèle.

Twitter : @JPBodjoko E-mail : jeanpierre.bodjoko@spc.va

29 janvier 2021, 18:55