Recherche

Vatican News
P. Aubrey Sumbukeni et P. Kraeng Kirang avec quelques chrétiens de Paroisse du Cœur Immaculé de Marie à Chisankhwa/Malawi P. Aubrey Sumbukeni et P. Kraeng Kirang avec quelques chrétiens de Paroisse du Cœur Immaculé de Marie à Chisankhwa/Malawi 

Malawi : Une nouvelle mission pour les missionnaires de Scheut

Les missionnaires de la Congrégation du Cœur Immaculé de Marie, CICM, ou Scheutistes, viennent de commencer une nouvelle aventure missionnaire au Malawi.

Jean-Pierre Bodjoko, SJ* (avec Prosper Mbumba Phanzu, CICM) - Cité du Vatican

Une équipe de 4 prêtres est arrivée, il y a peu, au Malawi, pour un engagement pastoral dans le diocèse de Karonga. Ce projet de mission était planifié depuis quelques années, à l’invitation de Mgr Martin Mtumbuka, évêque de Karonga. Des missionnaires de la congrégation du Cœur Immaculé de Marie, CICM, sont enfin arrivés dans ce pays surnommé ‘‘le cœur chaud de l’Afrique’’, après une longue période de préparation, commencée avec la visite d’une délégation du gouvernement général de cette congrégation en 2018, et un planning bousculé par des imprévus telle que la pandémie de covid-19. Le l3 octobre 2020, le père Peter Koh est arrivé au Malawi et, quelques semaines plus tard, ce natif de Singapore était rejoint par ses compagnons de mission : Aubrey Sumbukeni (Zambie), Kraeng Kirang (Indonésie) et Nazario Caparanga (Philippines).

La quarantaine … missionnaire

La mission CICM au Malawi a commencé de la manière dont elle n’a pas été planifiée. Des activités préparatoires ont dû être annulées, et le départ retardé. Les 4 membres de l’équipe de la nouvelle mission au Malawi auraient dû avoir une session préparatoire et des séances de team building de 6 semaines entre août et septembre 2020 à Rome. De là, ils devaient partir directement au Malawi. Tout cela n’a pas eu lieu à cause de la pandémie de Covid-19. Quoi qu’il en soit, a fait savoir le Père Charles Phukuta, Supérieur Général CICM, ce bouleversement pousse à être réalistes. « C’est important de faire des projets, mais parfois il nous faut être, comme Marie, ouverts au plan de Dieu », a-t-il déclaré.

Quarantaine, solitude et prière

A leur arrivée au Malawi, les 4 missionnaires ont été soumis à une quarantaine. « Peut-être qu’une quarantaine est la meilleure façon de commencer une mission ; dans la solitude et la prière ! Jésus aussi avait commencé son ministère public avec 40 jours de prière et de jeûne dans la solitude, dans le désert. D’ailleurs il avait souvent rappelé à ses disciples que le règne de Dieu commence dans le silence et le calme, comme la levure dans la pâte, ou comme un grain en train de germer dans la terre », a estimé le Père Peter Koh.

Les 4 missionnaires sont en train d’apprendre la langue locale avant de prendre en charge les 2 paroisses qui leur sont confiées. Il s’agit de la paroisse du Cœur Immaculé de Marie à Chisankhwa, dans les montagnes de Misuku, et de la paroisse Sainte Apollonie, à Nyungwe, au bord du lac Malawi.

Le diocèse de Karonga

Le diocèse de Karonga a été érigé en 2010. Comptant seulement 5 paroisses au départ, ce diocèse du Nord de Malawi compte actuellement 12 paroisses, avec plus de 50.000 catholiques, desservis par 31 prêtres.

La congrégation du Cœur Immaculé de Marie

La congrégation du Cœur Immaculé de Marie (CICM) est une congrégation exclusivement missionnaire. Fondée en Belgique en 1862 comme une congrégation Belge en vue de la mission en Chine, elle est devenue internationale et est présente dans plus de 20 pays au monde, dont la Chine continentale. Les membres sont appelés les pères CICM, et parfois des Scheutistes (ou missionnaires pères de Scheut), en raison du lieu où la congrégation avait été fondée, en Belgique.

Twitter : @JPBodjoko E-mail : jeanpierre.bodjoko@spc.va

15 décembre 2020, 21:40