Recherche

Vatican News
2020.09.21 Mgr Touably Youlo, Costa d'Avorio 2020.09.21 Mgr Touably Youlo, Costa d'Avorio 

Côte d’Ivoire : Monseigneur Touably appelle à des élections pacifiques

Mgr Alexis Touably Youlo, évêque du diocèse d’Agboville et administrateur apostolique du diocèse de Yamoussoukro, a lancé, le jeudi 17 septembre 2020, un appel pour que l’élection présidentielle du 31 octobre se déroule de manière pacifique, libre et régulière.

Service Français-Afrique –Cité du Vatican

Mgr Alexis Touably Youlo a lancé cet appel à Agboville au cours d'une réunion sur la lutte contre l'incitation à la haine et la prévention des conflits sociopolitiques et communautaires.

« Ne pas s’impliquer dans la paix, c’est être démissionnaire. La paix c’est la vie et nous devons nous réunir, en vue de consolider, enseigner et promouvoir la paix », a déclaré l’évêque d’Agboville, se référant à la situation socio-politique en Côte d’Ivoire, où des affrontements et des violences ont eu lieu à cause des prochaines élections et des candidatures présentées, dont celle de l'actuel président, Alassane Ouattara, qui se représente pour un troisième mandat.

La Côte d’Ivoire est un pays béni

Pour Mgr Alexis Touably Youlo, « détruire c’est facile, mais construire c’est difficile ». C’est ainsi qu’il a invité les parties prenantes aux élections du 31 octobre prochain à prendre des décisions concrètes. L’évêque d’Agboville a lancé, en même temps, un appel à tous pour un scrutin apaisé afin que la victoire de celui qui sera élu soit reconnue. « La Côte d’Ivoire ne sombrera pas, car c’est un pays béni de Dieu », a-t-il souligné. 

L’engagement de tous

Les évêques ivoiriens avaient déjà appelé à la réconciliation, le mardi 21 juillet 2020, dans une lettre pastorale intitulée « l’Eglise en Côte d’Ivoire au service de la réconciliation, de la justice et de la paix ». Dans leur lettre, les prélats ivoiriens faisaient remarquer que « seule une authentique réconciliation assumée dans la vérité et la justice apportera une paix durable à la société ivoirienne ». Ils estimaient ainsi que la construction d’une société de paix nécessite l’engagement de tous.

22 septembre 2020, 09:36