Recherche

Vatican News
2020.09.21 pace - colomba 2020.09.21 pace - colomba  (©Aditya - stock.adobe.com)

Caritas Afrique et Caritas Europe : les personnes au cœur des efforts de paix et de sécurité

A l’occasion de la journée internationale de la paix, célébrée le 21 septembre 2020, les responsables de Caritas Afrique et Caritas Europe appellent les dirigeants d’Afrique et d’Europe à impliquer les communautés locales et les acteurs religieux dans les efforts de construction d’une paix véritable et durable.

Camille Mukoso, SJ (avec aciafrica) – Cité du Vatican

Les responsables de Caritas Afrique et Caritas Europe ont, dans une déclaration commune signée par le secrétaire exécutif de Caritas Afrique, Albert Mashika, et la secrétaire générale de Caritas Europe, Maria Nyman, encouragé les dirigeants de deux continents à adopter un nouveau cadre, centré sur les personnes plutôt que sur les États, dans les relations entre l'Union africaine (UA) et l’Union européenne (UE). Pour les responsables de Caritas des deux continents, « placer les personnes au cœur des efforts de paix et de sécurité impliquerait d'aller au-delà d'une approche centrée sur l'État, de reconnaître les capacités des personnes et de formuler des stratégies ambitieuses pour l'inclusion dans la construction de la paix et de la résilience ».

L’importance de l’engagement des communautés locales

C’est dans ce sens qu’ils ont appelé les dirigeants de l’Union africaine et de l’Union européenne à reconnaître l'importance de l'engagement des communautés locales et de la contribution des acteurs religieux dans les efforts de consolidation de la paix ainsi qu’à constituer des points d'entrée pratiques pour les acteurs de la base et de la société civile, y compris les femmes et les jeunes. Une telle démarche, ont-ils soutenu, est indispensable à l'efficacité des stratégies de construction de la paix et constitue une option claire dans la reconnaissance de la dignité de chaque personne, pour la solidarité et le choix d'œuvrer pour le bien commun. Cela est également pertinent, ont-ils fait savoir, dans la mesure où « la consolidation de la paix est un processus holistique qui nécessite de s'attaquer aux causes profondes des conflits et d'investir dans la prévention des conflits et la cohésion sociale au niveau communautaire ».

Construire une paix véritable et durable

Dans leur déclaration collective les dirigeants de Caritas Afrique et de Caritas Europe ont demandé aux gouvernements d'Afrique et d'Europe « de s'inspirer du thème de la Journée internationale de la paix de cette année, "Façonner la paix ensemble", et de faire du sixième sommet UA-UE une occasion de s'engager sur des moyens pratiques de construire la paix par des processus véritablement inclusifs ». Selon les dirigeants de Caritas Afrique et Caritas Europe, les relations Union africaine-Union européenne devraient être basées sur des partenariats multipartites, impliquant la société civile et d'autres acteurs, et pas seulement les gouvernements ou les institutions intergouvernementales.

Origine de la journée internationale de la paix  

Créée en 1981 par l'Assemblée générale des Nations unies, la journée internationale de la paix est célébrée chaque année le 21 septembre comme une journée consacrée au renforcement des idéaux de paix, par l'observation de 24 heures de non-violence et de cessez-le-feu. Initialement prévu les 28 et 29 octobre à Bruxelles, en Belgique, le sixième sommet Union africaine-Union européenne a été reporté à 2021, en raison des restrictions imposées par la COVID-19.  Le sommet reporté devait aboutir à une déclaration commune fixant les priorités et les actions concrètes des relations Union africaine-Union européennedans les prochaines années, y compris dans les domaines de la paix et de la sécurité.

23 septembre 2020, 09:01