Recherche

Vatican News
HEALTH-CORONAVIRUS/CHURCHES

Burkina Faso : Les évêques veulent utiliser la radio à bon escient

Les évêques burkinabés ont levé l’option d’unir toutes les stations radios du pays pour une évangélisation de qualité.

Service Français-Afrique – Cité du Vatican

La Conférence épiscopale du Burkina Faso a décidé d'unir toutes les radios diocésaines pour un partage des ressources et un engagement en synergie. Sur les 15 diocèses du pays, 12 disposent de leurs propres émetteurs radio, outils encore aujourd'hui fondamentaux pour atteindre les zones les plus reculées et les plus inaccessibles.

La radio au service de l’évangélisation

En Afrique, les radios jouent un rôle important dans la diffusion de la foi, mais aussi dans l'éducation, le développement et l'agriculture. L'aide à l'Église en détresse, une fondation catholique internationale qui aide les chrétiens menacés ou dans le besoin, depuis plus de 50 ans soutient l'évangélisation par les médias, précisément parce que, là où il y a peu de prêtres et où les distances rendent le travail pastoral difficile, ce sont les radios qui apportent l'Église aux fidèles. 

La radio dans les périphéries existentielles

Au Burkina Faso, en particulier, la radio joue un rôle important dans les régions du nord, où les récents attentats terroristes ont laissé plus de 700 000 personnes sans abri et provoqué la fermeture de plus d'un millier d'écoles, semant le chaos et l'insécurité. C'est en effet le seul instrument qui puisse atteindre les gens, les accompagner, renforcer leur foi, les informer et les aider. Là où les gens luttent pour reconstruire leur vie, les stations de radio continuent de fournir un minimum d'éducation aux enfants et aux jeunes et restent un moyen essentiel pour promouvoir la paix et la réconciliation.

L’importance de la radio pendant la pandémie

Aujourd'hui, la pandémie du nouveau coronavirus a encore mis en évidence l'importance des radios locales. La diffusion d'informations sur la manière de se protéger du virus et d'éviter sa propagation a été cruciale. Point n’est besoin de souligner la possibilité de participer aux célébrations eucharistiques et de prier réellement là où les messes ont été suspendues pendant le temps du confinement.

15 juin 2020, 23:10