Recherche

Vatican News
2019.10.31 Kenyan Bishops address media in Nairobi Photo illustrative  

Kenya : Sonnette d’alarme des évêques en rapport avec la Covid-19

Les évêques du Kenya ont appelé leurs gouvernants à la transparence dans l'utilisation des fonds d'urgence Covid-19. Ils ont également manifesté leur gratitude aux personnels soignants qui se battent pour sauver la vie des Kenyans, malgré le manque d’équipements de protection individuelle.

Camille Mukoso (avec Amecea) -Cité du Vatican

La conférence épiscopale des évêques du Kenya a demandé au gouvernement de leur pays de veiller à ce que les fonds destinés à aider à stopper la propagation du nouveau coronavirus soient utilisés aux fins prévues. « Nous sommes préoccupés par les informations selon lesquelles certains fonds destinés à contenir la pandémie semblent avoir été utilisés à mauvais escient », ont déclaré les évêques dans un communiqué lu par le vice-président de la Conférence épiscopale du Kenya, Mgr John Oballa Owaa, le dimanche 3 mai dernier.

Appel à la responsabilité de l’Etat

Cette déclaration fait suite à la préoccupation de la commission éthique de lutte contre la corruption qui faisait remarquer au gouvernement kenyan la nécessité d’acheminer les fonds contre la Covid-19 aux instances appropriées. Pour les prélats Kenyans, il est de la responsabilité de l’Etat de prendre soin de sa population non pas seulement en cette période de crise sanitaire, mais également face aux calamités naturelles. Au Kenya, en effet, des inondations ont provoqué, dans plusieurs parties du pays, des destructions massives, augmentant ainsi le taux de mortalité et le nombre des déplacés. Eu égard à cette tragique situation, les évêques ont appelé leurs gouvernants à réfléchir plus profondément sur la manière dont le pays affronte ces catastrophes afin de minimiser les pertes en vies humaines chaque fois que de telles tragédies se produisent.

La famille, lieu d’amour mutuel et de respect

La déclaration de la conférence épiscopale kenyane note également une augmentation inquiétante de violences basées sur le genre en cette période de verrouillage dû à la pandémie de Covid-19. A cet égard, les prélats exhortent les conjoints à conserver un cœur d'amour, de compréhension, de respect et de patience les uns envers les autres. Ils rappellent aux parents de ne pas oublier le sort des enfants, et par ricochet, celui de personnes vulnérables, notamment les personnes handicapées, des marginalisés et des sans-abris.

Une fière chandelle aux personnels soignants et à d’autres travailleurs

En outre, les évêques ont salué le travail des personnels soignants qui se battent pour sauver la vie des Kenyans et qui prennent des risques, malgré le manque d’équipements de protection individuelle. Leur gratitude s’est aussi adressée à de nombreuses autres personnes dont les fonctions sont complémentaires à celle des médecins, notamment les professionnels des  médias, les forces de l’ordre et les fournisseurs de nourriture, sans qui « nous perdrons espoir contre la pandémie », écrivent-ils.

Notre secours est dans le nom du Seigneur

En point d’orgue, les évêques du Kenya appellent tous les fidèles à rester dévoués dans la prière. Ils écrivent : « Nous sortirons de cette situation de peur et d'incertitude, car Dieu ne nous abandonnera jamais. Nous vous invitons tous à vous joindre à nous pour continuer de prier pour notre pays bien-aimé, pour ceux qui sont en première ligne pour sauver des vies là où des catastrophes sont survenues, et nos médecins qui prennent des risques énormes lorsqu'ils traitent des patients, y compris ceux infectés et affectés par le coronavirus ».

13 mai 2020, 10:59