Recherche

Vatican News
2018.12.29 RD Congo Mgr Ambongo et Pasteur Bokundoa 2018.12.29 RD Congo: Le Cardinal Ambongo et le Pasteur Bokundoa 

RD Congo : Les confessions religieuses et la lutte contre le Covid-19

Le Président de la République démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a reçu, le lundi 20 avril 2020, une délégation des chefs de confessions religieuses pour solliciter leur implication dans la riposte contre la pandémie du coronavirus.

Camille Mukoso, SJ (avec Cenco) – Cité du Vatican

Une délégation des chefs de confessions religieuses, conduite par le cardinal Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa et Vice-président de la conférence épiscopale nationale du Congo, a été reçue en audience, le lundi 20 avril 2020 à la Cité de la N’sele, par le Président de la République démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Pour une bonne collaboration entre l’Eglise et l’Etat

Plusieurs points ont été au menu de cette rencontre, notamment la lutte pour faire barrage à la pandémie du Coronavirus en République démocratique du Congo, les questions relatives au bon fonctionnement des affaires de l’État et la collaboration qui doit exister entre les églises et les autorités du pays. A en croire l’archevêque de Kinshasa, « les chefs de confessions religieuses ont répondu à l’invitation du Chef de l’État qui, en ce moment, est en train de mettre en place des stratégies pour lutter contre l’ennemi commun et invisible qu’est le Covid-19 ».

Associer l’Eglise dans la lutte contre le Covid-19

Pour le cardinal Ambongo, le président congolais a estimé qu’il était opportun d’associer les confessions religieuses dans ce combat commun contre le Covid-19. A vrai dire, Felix Tshisekedi voudrait mettre à profit la confiance que les chefs religieux bénéficient de la part de leurs fidèles pour sensibiliser la population congolaise face à l’urgence sanitaire mondiale actuelle. Même si les cultes sont suspendus sur toute l’étendue du territoire congolais, les prières continuent et les hommes d’églises communiquent avec leurs fidèles à travers les moyens de communication modernes dont ils disposent.

Appel au respect des mesures édictées par les autorités compétentes

Mutatis mutandis, la conférence épiscopale nationale du Congo avait rendu publique, le jeudi 19 mars 2020, sa déclaration face à la pandémie du coronavirus, signée par le Président de la Cenco, Mgr Marcel Utembi, archevêque de Kisangani. Dans ce texte, les évêques congolais faisaient remarquer qu’une « riposte efficace à cette maladie ne peut être effective que grâce au respect strict des mesures édictées par les autorités compétentes ». Ils invitaient ainsi tous les Congolais à « les appliquer scrupuleusement dans leurs familles et dans leurs milieux professionnels », signalant que le comportement qui est recommandé en ce temps de crise sanitaire est vital pour le bien tous.

Appel à l’implication active et collective

C’est ainsi que, dans leur message, les prélats exhortaient tous les curés de paroisses, tous les administrateurs et gestionnaires des structures de l’Eglise, telles que les hôpitaux et les centres de santé, etc. « à mettre en application les mesures de protection collective et individuelle pour éviter toute occasion de transmission de cette maladie les uns aux autres ». Ils entérinaient également l’instruction du Chef de l’Etat relative aux cultes dans toutes les Eglises de la République démocratique du Congo. Les évêques congolais demandaient, enfin, à leurs fidèles d’être des gardiens pour leur prochain, tout en s’impliquant activement dans la lutte contre cette pandémie par la sensibilisation au respect des mesures de riposte.

22 avril 2020, 16:13