Recherche

Vatican News

Nigeria/ Covid-19 : Des palliatifs destinés à tous

Mgr Ignatius Kaigama, archevêque d’Abuja au Nigeria, a lancé une opération caritative pour venir en aide aux personnes vulnérables en ce temps de crise sanitaire dûe au Covid-19. Pour le prélat nigérian, ce don vise toute personne, sans distinction de religion ni d’appartenance ethnique.

Camille Mukoso, SJ (avec Acia Africa) – Cité du Vatican

L’archevêque d’Abuja au Nigeria, Mgr Ignatius Kaigama, a lancé le samedi 25 avril 2020 une opération caritative de distribution des denrées alimentaires et des masques fabriqués localement aux populations les plus nécessiteuses. A ses yeux, cette opération relève de la responsabilité sociale de l’archidiocèse. Il espère aussi que le gouvernement de son pays comprendra que les palliatifs Covid-19 ne coûtent pas les yeux de la tête si cela signifie sauver les vies humaines. 

Un don destiné à tous, sans distinction aucune

C’est dans cette perspective que Mgr Kaigama a exprimé l’espoir de voir les articles distribués améliorer la qualité de vie des bénéficiaires, amortir les effets du verrouillage de la pandémie et soulager les difficultés et les souffrances de la population. Le prélat nigérian a également indiqué que la prochaine opération d’aide aux personnes vulnérables sera particulièrement destinée aux paroisses rurales, aux prisons et aux orphelinats. A cet égard, l’archevêque d’Abuja a exhorté les philanthropes et les associations caritatives à intensifier leurs efforts pour atteindre les pauvres qui les entourent en ces temps difficiles. Et de préciser : « Il ne s'agit pas du nord ou du sud, des chrétiens ou des musulmans, d'hommes ou de femmes. Il est question de tout Homme, de l'humanité. Faisons de notre mieux du fond de notre cœur, soyons charitables en tendant la main à ceux qui en ont besoin ».

Le Covid-19 est bien réel

Pour ce qui est de la propagation du Covid-19, l’archevêque d’Abuja a fait comprendre à ses fidèles que le virus est vraiment réel et constitue une menace pour l’humanité. « Vous pouvez voir comment nos vies sociales s'effritent, l'économie dégénère et les rassemblements religieux sont désormais impossibles. Il va y avoir des conséquences, nous devons donc tous prendre une part active dans cette guerre », a-t-il déclaré, faisant référence à l'impact de la pandémie sur la société.

Les femmes catholiques s’impliquent

En vue de soutenir l’initiative de l'évêque, la présidente de l’organisation des femmes catholiques de l’archidiocèse d’Abuja, Mme Mary Imaezue, a indiqué que l’association allait collecter 4 millions de Naira (environ 4.000 euros) pour aider les membres les moins privilégiés et les plus vulnérables de l'organisation. A la même occasion, elle a annoncé la contribution de son organisation, à hauteur de 500 000 nairas (environ 1200 euros), au projet de l'archidiocèse. Les femmes catholiques de l’archidiocèse d’Abuja affirment avoir ressenti la douleur de leurs frères et sœurs et souhaitent offrir des mesures palliatives pour aider les membres indigents, spécialement dans les paroisses des zones les plus vulnérables en raison de leurs particularités.

27 avril 2020, 16:51