Recherche

Vatican News
BURKINA-ENTERTAINMENT-CINEMA-FESPACO Photo illustrative   (AFP or licensors)

Kenya : Une chanson sur le Covid-19 retentit à l’échelle mondiale

Les jeunes musiciens du groupe Waka Waka, basé à Nairobi au Kenya, ont vu leur chanson contre le Covid-19 retentir à l’échelle internationale. Exécutée dans un style reggae, la chanson appelle à l’espoir et lance le même message que le psalmiste : « Non, je ne mourrai pas, je vivrai » (Psaumes 118, 17).

Camille Mukoso, SJ (avec Acia Africa) – Cité du Vatican

À l’occasion de la 50e édition de la Journée mondiale de la Terre, célébrée le mercredi 22 avril, le Mouvement catholique mondial pour le climat, une organisation basée à Rome, qui travaille pour mieux prendre soin de notre maison commune, a reconnu et plébiscité la chanson d’un groupe musical kenyan sur le Covid-19. De fait, le mouvement écologique, dont le document fondateur est l’Encyclique du Pape François Laudato Si’, avait posté ladite chanson dans un Tweet et invité ses followers à la partager avec leurs amis.

Il y a de la place pour l’espoir

La chanson du groupe Waka Waka intitulée « Anti Covid-19 » appelle à la solidarité mondiale face à la pandémie du Covid-19 et lance un vibrant appel d’espoir à travers les paroles de son refrain : « Il y a de la place pour l’espoir. N’ayez pas peur. Dieu est au contrôle ». Exécutée dans un style reggae à seulement 2 minutes 54 secondes, le morceau commence par un métissage de culture, unissant Kezamutima, d'origine burundaise, et Lusungu Kumwenda du Malawi, avec des paroles qui allument et réchauffent les cœurs des mélomanes : « J'ai pleuré pour la justice et je suis ici pour résister au Covid-19. Je dis : N'ayez pas peur, nous ne sommes pas prêts à mourir ».

Évangéliser au moyen de la musique  

Qu’une telle invitation ait un retentissement international, le fondateur et leader du groupe Waka Waka, Steeven Kezamutima s’est dit encouragé et motivé : « Je suis tellement excité, tellement encouragé. J’ai l'impression que les organisations et les institutions reconnaissent le travail des jeunes dans l'Eglise et cela peut encourager de nombreux artistes à développer de bons thèmes vers l'évangélisation et à donner de l'espoir au peuple de Dieu ».

Le Covid-19 ne laisse personne indifférent

Parlant de l'inspiration de son groupe pour produire la chanson, Kezamutima qui coordonne Laudato Si' Generation en Afrique explique que la pandémie qui frappe l’humanité ne laisse personne indifférent : « Nous sommes tous en confinement et ressentons la douleur de cette vie difficile ainsi que la peine qu’éprouvent des familles qui perdent leurs proches et tant de personnes pauvres qui ne se battent pour gagner leur pain au quotidien ».

Qui sont-ils, les Waka Waka ?

Fondé en août 2016, le groupe musical Waka Waka est composé de dix jeunes franciscains séculiers étudiant à CUEA (The Catholic University of Eastern Africa) à Nairobi au Kenya, provenant de divers pays africains, dont le Kenya, le Malawi, le Burundi et la République démocratique du Congo. Ces jeunes dont la diversité représente une richesse pour l’inspiration de leurs chansons, pensent que « la musique joue un rôle essentiel dans la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus en raison de sa capacité à sensibiliser et à donner de l'espoir aux personnes qui risquent de subir un traumatisme pour diverses raisons ».

25 avril 2020, 16:39