Recherche

Vatican News

Afrique/Covid-19 : Les journalistes catholiques africains s’associent à la lutte

Alors que plusieurs initiatives pour lutter contre le Covid-19 voient le jour, l’association des journalistes catholiques africains soutient la commission Covid-19 lancée par le Pape François pour faire face aux conséquences de la pandémie.

Camille Mukoso, SJ (avec Acia Africa) – Cité du Vatican

L’Union Catholique Africaine de la Presse, UCAP, une organisation qui rassemble les journalistes catholiques des médias ecclésiastiques et laïques de toute l’Afrique, a invité ses membres à soutenir la commission Covid-19, créée par le Pape François pour répondre à la crise générée par la pandémie du nouveau coronavirus.

Conséquences pendant et après le Covid-19

L’invitation a été lancée dans un communiqué de presse en date du lundi 27 avril 2020. L’objectif poursuivi est d’offrir une réponse concrète à la crise sanitaire mondiale actuelle. Il s’agit, en d’autres termes, de s’inscrire en première ligne pour sauver des vies, aider les populations les plus pauvres et faire face aux conséquences pendant et après la pandémie du Covid-19. Ce qu’écrit George Sunguh, président de cette organisation en dit long : «  En tant que journalistes catholiques, nous devrions répondre à cet appel en soutenant la Commission [Ndlr : créée par le Pape] dans cette noble cause, en offrant bénévolement nos compétences, en identifiant et en mettant en lumière les besoins réels de nos églises locales, en particulier celles des régions pauvres, conformément à l'appel du Pape ».

Ne pas oublier les personnes vulnérables

On en conviendra, répondre à l’appel que lance le Pape François pour faire face à l’urgence sanitaire actuelle exige des réponses concrètes qui sachent joindre à la créativité l’examen minutieux des situations particulières. À cet égard, l’union des chevaliers africains de la plume et du micro apprécie ce que l’Église fait déjà pour soulager la douleur que les personnes vulnérables endurent suite au verrouillage et au couvre-feu imposés dans divers pays. Aussi pense-t-elle qu’il ne faudrait pas laisser de côté les groupes vulnérables, tels que les prisonniers, les veuves, les orphelins et les enfants de la rue, qui traversent tous des moments très difficiles en raison de la pandémie en cours.

Appel à la collaboration de tous

C’est dans cette perspective que l’UCAP fait appel aux membres de l’association ayant une expertise en matière de science et de santé « afin qu'ils apportent bénévolement leur expertise lorsque cela est nécessaire pour la réussite de cette mission ». Les journalistes africains sont également invités à prier pour la guérison de l’humanité tout en accomplissant leur devoir d’informer la population, en conformité avec l’enseignement de l’Église.

Discernement face à la désinformation sur la pandémie

Signalons que, dans un communiqué daté du lundi 6 avril 2020, l’association des journalistes africains avait rappelé à ses membres la responsabilité d'identifier et d'exposer les informations erronées face à la désinformation croissante sur la pandémie. La direction de l’UCAP avait ainsi invité tous les journalistes catholiques à faire des reportages précis et factuels, dépourvus de rumeurs et de spéculations. Ledit communiqué faisait remarquer que dans des moments de désespoir et d’impuissance comme celui-ci, le monde a besoin d’agents d’espoir qui rassurent et fortifient les personnes aux prises avec les informations qui abondent de tous bords.  « Vous devez donc rester en première ligne pour éduquer les masses avec des détails bien documentés et informés sur la maladie et sur les moyens de rester en sécurité », avait lancé l’association à tous ses membres. 

29 avril 2020, 21:17