Recherche

Vatican News
Mgr  Paolo Borgia, Nonce apostolique en Côte d’Ivoire Mgr Paolo Borgia, Nonce apostolique en Côte d’Ivoire 

Côte d’Ivoire : Le Nonce présente des vœux au Président de la République

Mgr Paolo Borgia, Nonce apostolique et Doyen du corps diplomatique en Côte d’Ivoire, a souhaité, au nom de ses pairs, un avenir heureux et prospère, dans la paix et dans la fraternité, à tous les ivoiriens.

Françoise Niamien (avec Marcel Ariston Blé) - Cité du Vatican

La traditionnelle cérémonie de présentation de vœux de nouvel an au chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, s’est tenue lundi 6 janvier 2020 à la salle des ‘’pas perdus’’ du Palais présidentiel d’Abidjan Plateau.
A l’entame de son discours qu’il a prononcé lors de cette cérémonie, le Doyen du corps diplomatique, Mgr Paolo Borgia, a au nom de ses pairs, salué les progrès réalisés en différents domaines en 2019 par la Côte d’Ivoire.
Le Nonce apostolique en Côte d’Ivoire a en outre salué, la volonté du président Alassane Ouattara « de faire de la Côte d’Ivoire une plaque tournante en Afrique de l’Ouest, en plus d’être un des vrais moteurs de l’économie de la Zone UEMOA ».
Le Légat du Pape a aussi mis en exergue le programme social du Gouvernement (PS-Gouv 2019-2020), articulé autour de cinq axes majeurs, à savoir : la santé et la protection sociale, l’éducation, l’accès à un cadre de vie agréable, une politique de l’emploi pour les femmes et les jeunes, ainsi que de meilleurs conditions de vie en milieu rural.

Le symbolisme du ‘’Sankofa’’ pour construire un avenir heureux

Pour Mgr Paolo Borgia, toutes ces valeurs et normes « n’auront d’efficacité que dans la mesure où elles s’abreuvent aux sources et s’enracinent dans les réalités culturelles de ce pays, réalités de sagesse, d’éducation, de tolérance, de dialogue, de réconciliation et de partage pour un mieux-vivre ».
S’inspirant par la suite du symbole du Sankofa, un oiseau mythique dans la culture ivoirienne, qui vole vers l’avant, la tête tournée vers l’arrière avec un œuf à son bec, le Nonce a invité la Côte d’Ivoire à « regarder son passé afin de pouvoir construire son avenir ». Un avenir que le Légat du pape souhaite « heureux et prospère pour tous ; dans la paix, la fraternité, dans les rencontres au-delà des différences et des divergences ».

L’année 2020, une année d’importants et nombreux défis

Mgr Paolo Borgia s’est en outre appesanti sur les derniers évènements de l’année 2019 en Côte d’Ivoire qui, selon lui, ont suscités de grandes inquiétudes.
L’année 2020, a- t- il ajouté, se présente à la Côte d’Ivoire « comme l’année d’importants et nombreux défis à relever, notamment sur le plan sécuritaire, sur le plan économique et social, sur la réconciliation, sur les réformes constitutionnelles et sur l’élection présidentielle tant attendue ». Et au regard de ces nombreux défis, pour le corps diplomatique en Côte d’Ivoire « il serait appréciable de rassurer les populations qui ne souhaitent guerre revivre les peurs des tensions politico-militaires avec le reflet néfaste des conflits parfois inter-ethniques, fragilisant la confiance et les institutions et ouvrant la voie à des formes d’autres justices ».

Pour des élections paisibles

Le doyen du corps diplomatique a invité la Côte d’Ivoire dans toutes ses composantes à faire des élections d’octobre prochain « une occasion propice pour démontrer la vitalité politique et la maturité démocratique de ce pays à travers des élections justes, libres et transparentes, organisées dans un climat apaisé ».
Et pour y arriver, la grande famille diplomatique, a indiqué Mgr Borgia, « pense que tous les acteurs et partenaires électoraux devraient participer au travail de la commission électorale indépendante conformément à la Constitution et aux standards internationaux en matière d’élections ».
Selon les diplomates accrédités en Côte d'Ivoire, « les implications des observateurs internationaux, des diverses forces politiques et de la société civile, des ivoiriens et ivoiriennes donneront un meilleur garanti du scrutin ». Mgr Borgia a toujours au nom de ses pairs, souhaité vivement que le courage du dialogue et de la réconciliation prévalent sur les tentations d’arrogance et de vengeance, pour permettre à la Côte d’Ivoire de continuer son émergence sur le chemin de la prospérité.

 

11 janvier 2020, 18:19