Cerca

Vatican News
CATEDRAL DE BRAZZAVILLE La cathédrale du Sacré-Cœur de Brazzaville 

Congo-Brazzaville: 55ème anniversaire des fraternités catholiques

Les fraternités Catholiques du Congo-Brazzaville ont célébré, du 11 au 15 septembre 2019 à Dolisie, les cinquante-cinq ans de leur existence, avec pour thème « L’impact de la fraternité au sein de la société congolaise ».

Français-Afrique (Avec Séverin Moussavou) – Cité du Vatican

Pour marquer un cachet spécial à cet anniversaire, plusieurs activités ont été organisées, afin de consolider l’unité et l’amour au sein des fraternités. Parmi ces activités, il y a eu : le pèlerinage au sanctuaire de la Divine miséricorde de Louvakou, les conférences-débats (avec pour thème : les droits de la femme, les maladies cardio-vasculaires et la vie spirituelles), et les concerts des chants religieux. Une messe d’action de grâces a couronné toutes ces activités à la place Mariale de la cathédrale Saint Paul. Elle été présidée, dimanche 15 septembre 2019, par Mgr Daniel Mizonzo, Évêque de Nkayi et président de la Conférence Épiscopale du Congo. Mgr Bienvenu Manamika, Évêque de Dolisie ainsi que de nombreux prêtres issus de tous les diocèses dont l’abbé Brice Malonga, aumônier national, y concélébré.

Méditer les mystères douloureux du Saint Rosaire

Dans son homélie, après avoir expliqué les textes liturgiques du jour et l’importance de la fête de Notre Dame des douleurs, Mgr Daniel a exhorté les membres des fraternités catholiques à méditer les mystères douloureux du Saint Rosaire. « Ayant parcouru vos anciens statuts, l’article sur le chemin de croix existe », a déclaré l’Évêque de Nkayi. « S’il faut faire une réforme dans votre vie spirituelle, ce serait de méditer les mystères douloureux du Saint Rosaire selon le jour indiqué par notre mère l’Eglise ».

Le moment pour faire le point

A l’occasion de ce jubilé, des différentes fraternités diocésaines ont accueilli trente nouvelles sœurs qui ont pris l’engagement d’être officiellement membres dans leurs fraternités respectives. Dans son mot de circonstance, la vice-présidente nationale des fraternités, Madame Joselie Ndogabeka a, au nom la présidente empêchée, indiqué qu’il était temps de faire le point sur les 55 ans d’existence, pointant ainsi « l’hypocrisie qui mine les fraternités ». On adopte les résolutions de surface qui ne permettent pas de soigner l’image d’un groupe, a-t-elle par ailleurs déploré.
Les fraternités catholiques sont un mouvement créé le 21 novembre 1964, en pleine révolution socialiste, par les anciennes élèves de Saint Joseph de Cluny avec à leur tête Firmine Malekat Lezo. Le mouvement fut reconnu officiellement le 21 juin 1972 par Mgr Emile Biayenda, alors archevêque de Brazzaville. Par la suite, les femmes ont été rejointes par les hommes en créant des fraternités masculines. De nos jours, Les fraternités catholiques sont implantées dans tous les diocèses de la République du Congo
 

19 septembre 2019, 17:13