Recherche

Vatican News
Hozanna 2019 à la cathédrale Saint  Paul d'Abidjan Plateau/Côte d’Ivoire Hozanna 2019 à la cathédrale Saint Paul d'Abidjan Plateau/Côte d’Ivoire 

Côte d’Ivoire : Messe d’ouverture de la 5ème édition d’Hosanna

La 5ème rencontre des membres des ministères chants du Renouveau Charismatique Catholique de l’Afrique de l’ouest francophone dénommée Hozanna se tient du 24 au 31 août 2019 à la Sablière de Bingerville dans le district d’Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Françoise Niamien (avec Marcel Ariston Blé) - Cité du Vatican

Cette rencontre de réflexion sur louange et d’adoration, ayant pour thème principal : « La Sanctification du membre du ministère louange et de l’adoration du Renouveau Charismatique pour l’évangélisation », s’est ouverte le samedi 25 août 2019 par une messe solennelle en la cathédrale Saint Paul d’Abidjan Plateau, présidée par Mgr Boniface Ziri, évêque d’Abengourou, et président de la commission épiscopale ivoirienne chargé l’apostolat des laïcs et de la nouvelle évangélisation.
Dans son homélie Mgr Ziri a remercié les participants pour leur « engagement sans faille à la suite du Christ dans leurs différents pays.

Guérir l’Afrique de l’idolâtrie du pouvoir de l’argent et du plaisir facile

Au regard des défis actuels dans le service du Christ et de son Eglise, Mgr Ziri a invité les participants à aller plus loin « pour guérir l’Afrique de notre monde porté vers l’idolâtrie du pouvoir de l’argent et du plaisir facile ». Pour y arriver, a-t-il soutenu, il faudrait des femmes, des hommes, des jeunes, des enfants, des adultes profondément enraciner dans le Christ capable de réorienter l’histoire parce que remplis de la parole de Dieu.
S’appuyant sur les textes liturgiques du 21ème dimanche du temps ordinaire, l’évêque d’Abengourou a exhorté les membres des ministères chants du Renouveau Charismatique Catholique de l’Afrique de l’ouest francophone à l’amour de Dieu, à franchir la porte du Royaume avec du sérieux. L’obésité spirituelle, a-t-il poursuivi, est un obstacle pour entrer dans le Royaume des cieux, car la porte qui y conduit est étroite. Il faut aller à l’essentiel, donner un témoignage de foi et de vie, a-t-il recommandé.
Il leur a par la suite demandé de ne pas fuir leurs responsabilités de chrétien. Il s’agit, selon Mgr Ziri, non pas d’être un spectateur passif mais d’être acteur dans la société, de s’engager, de s’impliquer dans la vie contre tout ce qui blesse, écrase, défigure et brise l’homme créé à l’image de Dieu.
Pour l’évêque d’Abengourou, les membres du Renouveau Charismatique catholique se doivent d’unifier contemplation et action, vie de prière et témoignage de vie, pour l’avènement d’une Eglise plus vivante, plus visible, avec des chrétiens plus engagés.
En outre, à l’entame de leur semaine de réflexion, Mgr Ziri a souhaité aux membres des ministères chants du Renouveau Charismatique Catholique d’être des acteurs de paix, de développement intégral communautaire par la culture du pardon et de la réconciliation qui produisent la communion des cœurs, des forces et des richesses spirituelles humaines et matérielles pour une Afrique plus unie et fraternelle.

Expérimenter la puissance de l’adoration et de la louange

Venus de 8 pays de la sous-région ouest africaine, Bénin, Togo, Sénégal, Guinée Conakry, Burkina-Faso, Mali, Niger et la Côte d’Ivoire, les 650 participants, accompagnés de prêtres et de religieuses, visent, à travers cet évènement, selon David Dougnon, berger d’Hosanna 2019, d’expérimenter la puissance de l’adoration et de la louange et surtout d’examiner leur vie en se sanctifiant.
L’un des points sur lequel Hosanna 2019 met un accent particulier, aux dires du Père Eric Boya, aumônier national du Renouveau Charismatique catholique de Côte d’Ivoire, c’est l’intercession et la prière pour la paix dans les pays de la sous-région. « Presque tous ces pays iront aux élections en 2020 et nous avons tenu de porter cela en prière, à travers la louange. Nous voulons demander à Dieu d’instaurer la paix dans le cœur de chaque habitant de nos pays pour que les élections qui arrivent soient des élections de paix, d’unité » a affirmé le Père Boya.

 

 

 

 

28 août 2019, 16:40