Cerca

Vatican News
Visita dell'arcivescovo Vincenzo Zani in Rwanda, per partecipare al colloquio internazionale su «religioni e sfide attuali della scuola» Photos archives  

Rwanda : Un congrès international pour célébrer les 50 ans de Humanae Vitae

L’archidiocèse de Kigali et la Conférence épiscopale du Rwanda, en collaboration avec la Fondation Pallottina pour la Famille organisent les 9 et 10 février 2019 à Kigali, un congrès international pour célébrer les 50 ans de l’encyclique Humanae Vitae du Pape Saint Paul VI.

Jean-Paul Kamba, SJ – Cité du Vatican

Le 25 juillet 1968, le pape Paul VI promulguait l’encyclique Humanæ vitæ, une lettre sur le mariage et la régulation des naissances. L’année 2018 en a donc été jubilaire. C’est ainsi qu’en rapport avec la célébration du cinquantenaire de ladite encyclique, l’archidiocèse de Kigali et la Conférence épiscopale du Rwanda, en collaboration avec la Fondation Pallottina pour la Famille organisent, un congrès international de deux jours, les 9 et 10 février 2019.


Revaloriser un contenu déjà riche

Le rendez-vous de Kigali vise à mettre en relief « la grande importance des enseignements prophétiques sur la vie conjugale contenus dans la dernière encyclique de Saint Paul VI ».
Il s’agit pour les organisateurs de proposer des réflexions pastorales et des initiatives pour les jeunes et les familles, qui puissent aider à promouvoir la valeur extraordinaire de l'amour conjugal authentique, de la parentalité responsable et de la planification naturelle. Un tel effort résulte de la prise de conscience du contexte sociopolitique rwandais, qui promeut, somme toute, une éducation sexuelle libertaire au détriment de l'acte unitif et procréatif propre à la vie conjugale.

Un héritage pérenne et inestimable pour l’Église et pour l’humanité

La conférence réunit près de 300 participants parmi lesquels on compte des professeurs d'université, de théologiens, de représentants de mouvements et d'associations familiales, d’opérateurs de pastorales appartenant à différents instituts de vie consacrée et de sociétés de vie apostolique, voués au soin et à la promotion de la famille, membres de groupes paroissiaux pour la pastorale familiale, ainsi que des représentants des bureaux et des commissions pour la famille des diocèses et des Conférences épiscopales.
Le Vatican a marqué sa présence à travers un message du Préfet du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie, le cardinal Kevin Farrell qui a souligné que la finalité pastorale de l'encyclique était de « proposer à nouveau avec un langage actuel le Magistère de l'Église sur l'amour conjugal et donner une réponse aux changements culturels, en faisant particulièrement référence à l'introduction de la contraception médicale et artificielle ».
Le Préfet du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie a en outre fait remarquer que Humanae Vitae, par ailleurs dernière encyclique de Saint Paul VI, garantit la continuité de l’enseignement de l’Eglise pour les générations futures. Il soutient que le Magistère qu’abrite l’encyclique « constitue un héritage pérenne et inestimable pour l’Église et pour l’humanité ».
 

08 février 2019, 18:39