Cerca

Vatican News
Noces de Cana mosaïque de Rupnik Noces de Cana mosaïque de Rupnik 

Méditation dominicale : Jésus ne se désintéresse pas des aspects très concrets de la vie

Le Père jésuite Antoine Kerhuel nous introduit à la méditation avec les lectures du deuxième dimanche du temps ordinaire année C.
Méditation deuxième dimanche du temps ordinaire, avec le Père Antoine Kerhuel SJ

La liturgie de ce dimanche nous invite à la joie des noces. Dans la première lecture, le prophète Isaïe évoque le lien qui unit Jérusalem à son Dieu, et il utilise le vocabulaire du mariage : « Comme un jeune homme épouse une jeune fille, celui qui t’a construite t’épousera. Comme la jeune mariée est la joie de son mari, ainsi tu seras la joie de ton Dieu ». Dans l’Evangile, Jésus et ses disciples participent à un banquet de noces à Cana, et Marie, mère de Jésus, est également présente, attentive au bon déroulement des festivités. Ailleurs dans la Bible, le thème des noces apparaît pour évoquer la force de l’alliance que Dieu désire établir avec son peuple. Dans la Bible, c’est bien une relation d’amour qui se construit entre Dieu et son peuple, et cette relation d’amour transforme la vie du peuple tout entier. Nous ne devons jamais oublier ce point, surtout dans les moments difficiles que nous pouvons traverser.

Le récit des noces de Cana nous est familier. De manière étonnante, l’évangéliste Jean ne se focalise pas sur les mariés, mais plutôt sur un point très pratique des festivités : le vin de la fête risque de manquer. Du coup, nous sommes conduits à regarder non pas les mariés, mais Jésus et sa mère (car c’est Marie qui alerte Jésus en lui disant : « ils n’ont pas de vin ») ainsi que les serviteurs (car ce sont eux qui, en suivant les instructions données par Jésus (« remplissez d’eau les cuves » puis « maintenant, puisez, et portez-en au maître du repas ») sont les témoins privilégiés du signe que Jésus accomplit : l’eau est changée en vin ! Loin de nous proposer un discours abstrait sur le mariage, le récit des noces de Cana s’arrête sur une question importante à résoudre pour que le mariage soit, vraiment, une fête pour tous.

Jésus ne se désintéresse pas des aspects très concrets de la vie, et il assure le succès de la fête. Nous le constatons. La Bible ne nous fait pas fuir dans un monde qui serait irréel et éloigné de notre vie présente. Au contraire, la Bible nous montre combien notre manière de gérer le quotidien dit quelque chose de notre manière d’aimer et de servir le Seigneur en aimant et servant ceux et celles qui nous entourent. Cela est vrai au niveau familial, dans le contexte de notre vie professionnelle ou de nos études, ainsi qu’à l’échelle plus vaste du pays dans lequel nous vivons. Mais aucun d’entre nous ne fait tout ! Il est bon, ici, d’entendre ce que l’apôtre Paul rappelle aux Corinthiens dans la deuxième lecture de ce dimanche. Paul parle de l’organisation interne de la communauté chrétienne de Corinthe. Sans doute y avait-il, parmi les chrétiens de Corinthe, des personnes qui voulaient assumer trop de responsabilités, ou bien des responsabilités pour lesquelles elles n’étaient pas préparées … peut-être même y avait-il des personnes envieuses des responsabilités confiées à d’autres, voire même des personnes avides de pouvoir. Paul s’adresse à cette communauté pour calmer les tensions : « [l]es dons de la grâce sont variés, mais c’est toujours le même Esprit. Les fonctions dans l’Eglise sont variées, mais c’est toujours le même Seigneur. Les activités sont variées, mais c’est partout le même Dieu qui agit en tous ». Que chacun tienne, avec sérénité, simplicité et détermination, le rôle qui est le sien pour le service de tous : c’est bien ainsi que le Seigneur est servi, très concrètement. Dans la lettre de Paul aux Corinthiens, comme dans le récit des noces de Cana, on entend la même invitation à « aimer et servir ».

Puisse le Seigneur être au commencement et à la fin de nos actions ! Ainsi deviendrons-nous de véritables disciples de Celui qui est venu non pas pour « être servi » mais pour « servir », et nous faire participer à la joie des noces !
 

19 janvier 2019, 17:14