Vatican News

L’appel du père Patton pour la collecte de Terre Sainte

“Aidez-nous à aider ceux qui sont dans le besoin”: c’est l’appel lancé par le père Francesco Patton, custode de Terre Sainte, dans un message vidéo, en vue de la collecte de Terre Sainte, fixée au Vendredi Saint. La terre du Christ, mise à rude épreuve par la pandémie de Covid et les restrictions qui y sont liées, a plus que jamais besoin de la générosité des fidèles du monde entier.

Ses paroles arrivent ce mercredi, à la veille de la solennité de l'Annonciation du Seigneur, célébrée le 25 mars. Malgré l'urgence sanitaire, le Père Patton rappelle le travail effectué sans relâche par la Custodie pour «continuer à garder les Lieux Saints de notre rédemption et la petite communauté chrétienne qui existe encore et résiste ici». Les prières pour le monde entier ont été «intensifiées au Saint-Sépulcre, à Gethsémani, à Bethléem, à Nazareth et dans les autres sanctuaires, assure-t-il, tandis que dans les paroisses nous avons continué à nous occuper des chrétiens de langue arabe, hébraïque et grecque, des travailleurs migrants étrangers et des réfugiés».

Une grande attention a également été accordée aux jeunes: à travers les écoles de Terre Sainte, en effet, «environ 10 000 enfants et jeunes ont pu bénéficier d'une bonne éducation». L'engagement caritatif a également été renforcé pour répondre aux «besoins essentiels des populations éprouvées non seulement par la pandémie, mais aussi par la guerre, par l'absence de soins sociaux et sanitaires». 

Mais tout cela «a un coût», qui chaque année est largement couvert par la collecte du Vendredi saint, rappelle le père Patton. D'où l'invitation adressée à tous les chrétiens: «aidez-nous également cette année, selon vos possibilités, selon la générosité de votre cœur, afin que nous puissions nous aussi aider ceux qui sont dans le besoin». «Aidez-nous à aider, conclut-il, et que le Seigneur bénisse et récompense chacun d'entre vous».

La collecte du Vendredi Saint pour la Terre Sainte a été développée, en particulier, sous le pontificat de saint Paul VI, avec l'exhortation apostolique Nobis in Animo sur les besoins de l'Eglise en Terre Sainte, signée le 25 mars 1974. Les fonds collectés servent à la préservation des Lieux Saints, au développement de la minorité chrétienne locale, ainsi qu'à l'assistance aux pèlerins et aux œuvres liturgiques. En 2020, première année de la pandémie, un fonds d'urgence a également été mis en place par la Congrégation pour les Églises orientales, avec la collaboration de diverses agences de la Roaco (Réunion des œuvres d’aide aux Églises orientales). Le financement a ainsi pu atteindre 303 projets dans 24 pays.

Vatican News service - IP

24 mars 2021, 14:37